150 arbres remarquables de la région de capitale nationale

J’ai consacré ma carrière à la gestion de parcs d’importance nationale. Dans mes fonctions actuelles à la CCN, je suis responsable de l’entretien de plus de 15 parcs urbains de la région de la capitale nationale. Ce que je préfère de nos parcs urbains, c’est qu’ils recèlent des trésors cachés qui racontent le récit foisonnant de notre culture et de notre histoire. J’aime aussi l’idée de contribuer à en faire des lieux attrayants et accessibles à tous.

Mon équipe et moi travaillons actuellement à un projet visant à recenser 150 arbres remarquables sur les terrains fédéraux de la région de la capitale nationale. Nos objectifs sont de savoir quels arbres se trouvent sur ces terrains, de prendre des mesures pour les protéger et de sensibiliser le public au riche patrimoine arboricole environnant.

arbre remarquable

Qu’est-ce qui rend un arbre remarquable?

On me demande souvent : « Qu’est-ce qui rend un arbre remarquable? » Deux types de critères permettent de déterminer le caractère remarquable d’un arbre.

Critères liés à la nature de l’arbre

Les arbres qui répondent à ces critères sont faciles à reconnaître en raison de leurs attributs physiques uniques, qui comprennent notamment :

  • grande maturité;
  • dimensions exceptionnelles;
  • vulnérabilité;
  • vestiges d’un ancien écosystème.  

Critères sociaux

Certains arbres sont remarquables pour des raisons invisibles au regard. Ils possèdent une valeur historique ou culturelle importante. Par exemple :

  • ils ont poussé dans un lieu historique;
  • ils ont été plantés durant une cérémonie ou une activité culturelle;
  • ils ont été plantés par une personnalité publique ou politique importante;
  • ils reflètent des pratiques horticoles anciennes utilisées dans la région;
  • ils contribuent à l’intégrité structurale du paysage environnant.

Protéger notre patrimoine naturel

À titre de principale propriétaire foncière de la région, la CCN s’occupe de notre patrimoine naturel et le protège. Nous n’avons pas encore trouvé l’ensemble des 150 arbres, mais nous souhaitons le faire afin de prendre des mesures pour les protéger de différents facteurs de stress, dont :

Les plantes envahissantes

Les plantes exotiques envahissantes peuvent causer de graves dommages économiques, sociaux et environnementaux. Plus d’une soixantaine d’espèces de plantes exotiques envahissantes ont été répertoriées sur les terrains de la CCN.

Les insectes nuisibles

L’agrile du frêne est un insecte extrêmement nuisible qui a été découvert au Canada pour la première fois à l’été 2002. 

Les maladies

La maladie hollandaise de l’orme est un champignon qui infecte et tue les ormes indigènes dans l’ensemble de la région de la capitale du Canada et de l’Amérique du Nord.

La pollution et la pollution lumineuse

Le plan lumière décennal vise à enrichir l’environnement nocturne du cœur de la capital.

Nous voulons protéger nos arbres remarquables pour les générations futures. Plus tôt cette année, la CCN a publié le Plan de la capitale du Canada, dans lequel elle promet que dans 50 ans, la capitale comptera un vaste réseau d’aires naturelles essentielles à notre qualité de vie.

coloris automnal

Notre inventaire d’arbres nous aidera à tenir cette promesse. Par exemple, il nous aidera à planifier et à prendre des décisions concernant des projets à venir. Avoir une idée claire de là où se trouvent les arbres remarquables sur nos terrains nous aidera à prendre des mesures pour mieux les protéger.

Des arbres remarquables de la région de la capitale nationale

Jusqu’à maintenant, nous avons recensé 85 espèces d’arbres sur la rive ontarienne de la rivière des Outaouais, et 45 sur la rive québécoise. Voici quelques-uns de mes lieux favoris accessibles au public où se trouvent des arbres remarquables dans le cœur de la capitale :

Ferme Moore : Ici, un arbre ressort de l’ensemble. Cet arbre pousse sur un autre arbre. Voyez par vous-même en visionnant la vidéo ci-dessous.

Rideau Hall : Plus de 130 arbres commémoratifs ont été plantés sur les terrains de Rideau Hall par des personnalités publiques et politiques importantes, y compris des membres de la famille royale.

 La reine Juliana plante un arbre dans le parc de Rideau Hall

Parc de Rockcliffe : Bon nombre des arbres qui se trouvent le long de l’escarpement de ce parc s’y trouvent depuis plusieurs centaines d’années.

Le parc de Rockcliffe

Parc de la Gatineau : Des arbres très rares vivent dans le parc. L’escarpement d’Eardley abrite plus de 80 % des cèdres rouges du Québec. Les plus vieux d’entre eux à avoir été recensés sont âgés de plus de 400 ans!

L’escarpement d’Eardley

Arboretum du Dominion : Bon nombre des arbres qui ont été plantés dans les années 1890 s’y épanouissent toujours aujourd’hui.

Nous souhaitons créer un registre accessible au public sous la forme d’une carte interactive et d’un livre. Mon souhait est que les résidants et les visiteurs de la capitale puissent profiter de ces arbres remarquables autant que moi.

Partagez

Commentaires