La géomatique au cœur des décisions de la CCN

J’exerce le métier d’arpenteur-géomètre depuis plus de 30 ans, dont près de 24 à la CCN comme gestionnaire des levés légaux. Même après toutes ces années, mon travail me passionne toujours autant.

Mon travail consiste à superviser les levés réalisés dans le cadre des projets de planification et d’aménagement, à gérer les données sur les propriétés et les titres et à fournir des conseils sur les questions liées aux biens de la CCN.

Une tâche colossale

La CCN possède et gère plus de 11 % des terrains de la région de la capitale nationale, ce qui en fait la plus importante propriétaire foncière de la région. L’équipe de géomatique recueille, traite et analyse les données sur l’ensemble des terrains et propriétés appartenant à la CCN ou gérés par elle, ce qui signifie qu’elle doit arpenter une superficie de plus de 500 kilomètres carrés.

Carte des propriétés de la CCN

Carte des propriétés de la CCN

Mon domaine d’expertise est la propriété de biens et la délimitation de terrains. Mon équipe et moi devons déterminer et marquer les limites des propriétés de la CCN, puis enregistrer l’information relative à celles-ci dans notre base de données. Imaginez : la longueur de ces limites mises bout à bout correspond à la distance entre Montréal et Iqaluit!

Des projets majeurs

Les données recueillies par mon équipe sont précieuses pour éclairer la prise de décisions concernant les projets d’aménagement, de transaction et de planification de la CCN. Tout ce qui se passe sur les terrains de la société d’État concerne l’équipe de la géomatique.

Voici cinq des projets majeurs sur lesquels nous avons travaillé récemment :

Le train léger sur rail

Au cours de ma carrière à la CCN, j’ai participé à divers projets tous plus intéressants les uns que les autres. L’un de ceux auxquels j’ai participé récemment est le projet du train léger sur rail à Ottawa.

La phase 1 du projet, soit la ligne de la Confédération présentement en construction, comprend un tunnel de 2,5 km allant des plaines LeBreton à l’Université d’Ottawa, en passant par le centre‑ville. Compte tenu de leur complexité, les projets de ce genre requièrent un travail exhaustif, mais passionnant. Pour ce projet, notre équipe a élaboré divers plans et fourni de l’information et des conseils à différents groupes de la CCN.

Station Pimisi, située près des plaines LeBreton.

Station Pimisi, située près des plaines LeBreton.

Source : Ville d’Ottawa

Le nouveau campus de L’Hôpital d’Ottawa

J’ai participé à ce projet dès ses débuts en préparant des cartes et en fournissant de l’information sur les emplacements envisagés. Une fois que l’emplacement définitif a été choisi, nous avons préparé divers plans et cartes montrant les limites proposées du terrain. J’ai aussi participé aux levés et aux transactions immobilières en vue du projet final, y compris au transfert des terrains de la CCN nécessaires au projet.

Plan du domaine public de la rue Sparks

Ce projet vise à dynamiser la rue Sparks afin d’y attirer plus de gens et d’animer le centre-ville.

On prévoit y ajouter des activités, créer des paysages de rue et rénover des immeubles pour enjoliver le secteur. L’un des aspects importants du projet concerne la propriété des immeubles adjacents à la rue Sparks. L’information concernant la propriété et les droits de propriété est essentielle au travail de plusieurs équipes de la CCN. Celle-ci possède plusieurs immeubles du côté sud de la rue Sparks, entre les rues O’Connor et Elgin.

Carte montrant les propriétés publiques sur la rue Sparks

Carte montrant les propriétés publiques sur la rue Sparks

Lien naturel de la Ceinture de verdure

Le but du lien naturel de la Ceinture de verdure était d’assurer un passage faunique permettant aux animaux de se déplacer en toute sécurité dans la Ceinture de verdure. J’ai participé à la conception du passage et à la préparation des cartes, des levés et des descriptions officielles afin de définir les limites exactes du passage. Ces travaux ont été réalisés en consultation avec divers intervenants, y compris l’Administration de l’aéroport international d’Ottawa.

Même après 30 ans de carrière, j’apprends toujours de nouvelles choses grâce aux projets passionnants auxquels je travaille et à l’équipe inspirante que je côtoie quotidiennement.

Partagez

Commentaires