Le pont du sentier sur le ruisseau Leamy devient le pont « Mâwandòseg »

Le nouveau pont sur le sentier des Voyageurs par-dessus le ruisseau Leamy, à Gatineau, a été inauguré aujourd’hui et du même coup il a été nommé : pont Mâwandòseg.

L’annonce a été faite, au nom de l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, par M. Greg Fergus, député de Hull–Aylmer, et M. Steven MacKinnon, député de Gatineau, accompagné de M. Mark Kristmanson, Ph. D., premier dirigeant de la CCN et d’un groupe de jeunes de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg. Des dignitaires de la Ville de Gatineau et des leaders de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg ont aussi participé à l’événement.

le pont « Mâwandòseg »

Ce sont les jeunes de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg qui ont choisi le nom, Mâwandòseg, qui en langue algonquine signifie « endroit où nous nous sommes réunis pour célébrer ». Parallèle au boulevard Fournier, le long du sentier des Voyageurs, à proximité de la rivière des Outaouais, dans les espaces verts du parc du Lac-Leamy, ce pont se situe dans la zone de fouilles archéologiques les plus populaires de la région de la capitale nationale ; là où, il y a des milliers d’années, il y a eu des rassemblements, des échanges commerciaux, et des célébrations. Aujourd’hui, la tradition y voit encore un espace rassembleur et accueillant. Ce qui explique le nom Mâwandòseg choisi par les jeunes, travaillant en partenariat avec la Commission de la capitale nationale. 

Ruisseau Leamy

Le nouveau pont est le fruit de travaux qui comprenaient également la construction d’un nouveau belvédère du côté sud-est du pont où l’on retrouve déjà des panneaux d’interprétation sur l’histoire du pont précédent. Deux nouvelles aires de ponte pour la tortue géographique, une espèce en péril, ont été aménagées à des endroits à découvert et exposées au soleil le long de la berge pour préserver et favoriser la croissance de cette espèce.        

Afin d’offrir une expérience agréable et sécuritaire sur le sentier, la CCN a remplacé le pont précédent, qui avait atteint la fin de sa vie utile. Le nouveau pont, une structure préfabriquée de 65 mètres, conserve l’alignement du sentier original.

le pont « Mâwandòseg »

LES FAITS EN BREF

L’histoire du pont « Mâwandòseg »

  • Construit au début des années 1930, le pont de la décharge du Lac Leamy faisait partie de l’ancienne route 8 du Québec, qui reliait l’Outaouais à Montréal.
  • À partir des années 1960, on lui préféra des ponts plus grands permettant de répondre à la circulation automobile croissante. La CCN changea alors la vocation du pont afin de l’intégrer à un sentier récréatif destiné aux piétons et aux cyclistes.
  • L’ancien pont a été remplacé par une nouvelle travée unique. À titre de rappel historique, les piliers en béton originaux ont été laissés en place afin de ne pas perturber l’écosystème du ruisseau.
  • Ce segment du sentier des Voyageurs permet de relier les nombreux attraits majeurs de la capitale, et à l’extérieur de la capitale du Canada. Il fait partie du Sentier transcanadien, qui s’étend sur plus de 24 000 kilomètres traversant l’ensemble des provinces et des territoires, et de la Route verte, qui compte 5 300 kilomètres cyclables à l’échelle du Québec. 

« La Commission de la capitale nationale est fière d’inaugurer un nouveau pont du sentier sur le ruisseau Leamy, maintenant nommé le pont Mâwandòseg. Ce pont va perpétuer la longue tradition d’avoir un belvédère par-dessus le ruisseau. »

Mark Kristmanson, Ph. D., premier dirigeant, Commission de la capitale nationale

« Nous espérons que, dans l’esprit de la vérité et de la réconciliation, le pont et la terre de nos ancêtres sont toujours honorés et respectés. »

Destiny Cote et Angeleah Brazeau du groupe des jeunes de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg

Relations avec les médias

Partagez