Capital naturel : la valeur économique de la Trame verte de la CCN

L’étude conclut que les collectivités de la région de la capitale nationale profitent d’avantages d’une valeur moyenne de 332 millions de dollars par année grâce aux espaces verts de la CCN.

Ceinture de verdure

Ceinture de verdure

La CCN protège et conserve plus de 55 000 hectares de terres fédérales dans la région de la capitale. La plupart de ces terres sont des espaces verts :

  • forêts et boisés (72 %)
  • terres agricoles (10 %)
  • milieux urbains (8 %)
  • milieux humides (5 %)
  • milieux aquatiques (5 %)

Valeur économique des espaces verts

Capital naturel: la valeur économique de la Trame verte de la Commission de la capitale nationale,une étude menée en collaboration avec la Fondation David Suzuki, estime la valeur économique totale de ses espaces verts à 5 milliards de dollars sur 20 ans.

Les espaces verts de la CCN procurent des avantages financiers directs, par exemple les produits agricoles et forestiers. Ils offrent également de grands avantages qui ne se mesurent pas selon les indices traditionnels du marché, par exemple :

  • le contrôle de la qualité de l’air
  • la filtration de l’eau
  • la régulation du climat
  • le stockage du carbone
  • l’habitat favorisant la biodiversité
  • la prévention des inondations
  • le contrôle de l’érosion

Nos milieux humides, comme la Mer Bleue, sont les espaces verts les plus précieux en raison des services écosystémiques qu’ils rendent. À elle seule, la régulation du climat attribuable à nos milieux humides vaut 2,86 millions de dollars par année. Voici la ventilation de la valeur économique annuelle de chaque type d’espace vert de la CCN.

  • Milieux humides : 59 394 $ l’hectare
  • Forêts urbaines : 9 352 $ l’hectare
  • Forêts rurales : 4 183 $ l’hectare
  • Prairies et pâturages : 3 338 $ l’hectare
  • Terres cultivées : 1 363 $ l’hectare
  • Milieux aquatiques : 137 $ l’hectare
Partagez