Négociations avec le groupe RendezVous LeBreton

Le conseil d’administration de la Commission de la capitale nationale (CCN) a autorisé la CCN à engager des négociations concernant le réaménagement des plaines LeBreton avec le groupe RendezVous LeBreton, et il a demandé qu’une mise à jour sur l’état du projet lui soit présentée en novembre 2016.

« Je félicite les deux équipes pour leurs propositions audacieuses et avant-gardistes, et je remercie les milliers de Canadiens qui ont participé aux consultations publiques de la CCN pour leur engagement à l’égard du réaménagement des plaines LeBreton. Au fil de l’avancement de ce projet historique, notre but demeurera de créer un nouveau quartier dynamique dans le cœur de la capitale, qui met en relief l’importance nationale du lieu et qui s’intègre à la vie urbaine de celle-ci. »

- Mark Kristmanson, Ph. D., premier dirigeant, Commission de la capitale nationale

Le comité d’évaluation a analysé les deux propositions et a accordé la note la plus élevée au groupe RendezVous LeBreton. Il a tenu compte des nombreux commentaires formulés par le public et les divers intervenants lors des consultations.

Le comité d’évaluation a conclu :

  • que chaque proposition respectait les critères obligatoires et les exigences du processus concurrentiel;
  • que le groupe RendezVous LeBreton et le groupe Devcore Canderel DLS disposent tous deux d’équipes expérimentées capables de mettre en œuvre leur projet respectif, et qu’ils étaient prêts à engager des négociations avec la CCN;
  • qu’il faudrait traiter les conditions ainsi que les modalités financières proposées par les promoteurs dans le cadre de négociations.

L’autorisation accordée par le conseil d’administration est en conformité avec le paragraphe 13.2 de l’appel d’offres, qui stipule que la CCN peut engager des négociations avec le promoteur ayant obtenu la note la plus élevée et, en cas d’échec des discussions, négocier avec le second.

Les négociations porteront notamment sur la juste valeur marchande des terrains à aménager, l’assainissement, l’aménagement par étapes, la propriété du domaine public, la connectivité des sentiers et la participation des intervenants. Si les parties en arrivent à une entente, celle-ci sera soumise à l’approbation du gouvernement fédéral.

Le projet passera ensuite à l’échelon municipal pour l’établissement du plan officiel et la modification du zonage, et les citoyens auront alors d’autres occasions de participer au processus.

Les faits en bref

  • Le processus concurrentiel relatif au réaménagement de 21 hectares de terrains de premier choix sur les plaines LeBreton a débuté en 2014 par une demande de qualifications à l’issue de laquelle quatre équipes ont été invitées à soumettre des propositions détaillées. Le 15 décembre 2015, les groupes Devcore Canderel DLS et RendezVous LeBreton ont chacun soumis une proposition détaillée.
  • Au total, 7 939 Canadiens ont soumis des commentaires écrits sur les propositions, et plus de 3 000 ont participé aux portes ouvertes en personne ou visionné la webdiffusion durant les deux semaines de consultations publiques tenues en janvier et février 2016.
  • Se trouvent sur les plaines LeBreton le Musée canadien de la guerre, un complexe résidentiel, une zone réservée à la tenue de festivals, des sentiers polyvalents, le Mill Street Brew Pub et le Monument national de l’Holocauste, qui sera inauguré prochainement. Les plaines seront aussi desservies par le réseau de train léger sur rail d’Ottawa qui sera bientôt achevé.

« Le comité d’évaluation était très satisfait de la créativité démontrée par les deux équipes en termes de design urbain et d’architecture et je les félicite pour leurs efforts. En plus de s’appuyer sur les commentaires du public, le comité d’évaluation a reçu les conseils techniques de plus de 20 experts en la matière. Je tiens à remercier ces derniers ainsi que les membres du comité pour leur dévouement en vue de bâtir une région de la capitale inspirante. »

- Stephen Willis, directeur général, Direction de l’aménagement de la capitale, et président du comité d’évaluation

« Le processus d’évaluation a été rigoureux, était clairement fondé sur des critères adéquats et a bénéficié des discussions éclairées des membres du comité d’évaluation. Je suis très satisfait des résultats. »

- A.J. (Jack) Diamond (Diamond Schmitt Architects), membre du comité d’évaluation

« Nous avons surveillé tout le processus concurrentiel, y compris le processus d’évaluation et l’ensemble des communications avec les promoteurs, et nous pouvons certifier que jusqu’à maintenant, le processus d’approvisionnement a été ouvert, équitable et transparent. Nous n’avons relevé aucun élément qui aurait pu compromettre l’équité dans le cadre du projet. »

- Louise Panneton, P1 Consulting, vérificateur du processus
Partagez