Le mois du vélo à la CCN

Ce contenu a d’abord été publié dans Capital Magazine.

Durant sa carrière dans la fonction publique, Tobi Nussbaum a pu développer une perspective unique en travaillant sur des questions de politique dans un contexte mondial qu’il a pu faire progresser dans un contexte local. Et l’ancien diplomate et conseiller municipal espère que ces expériences lui seront utiles dans ses nouvelles fonctions de premier dirigeant de la CCN.

Tobi Nussbaum, qui était conseiller municipal du quartier Rideau-Rockcliffe depuis 2014, a pris la barre de la CCN — planificatrice en chef et intendante des actifs et des terrains fédéraux dans la capitale — en février 2019.

« J’ai eu la possibilité de comprendre le système fédéral, puis celle de m’initier au fonctionnement des villes », indique le principal intéressé concernant ses anciennes fonctions. « D’une certaine façon, la CCN se trouve vraiment au centre de ces deux réalités : c’est une société d’État fédérale dont les responsabilités s’apparentent parfois à celles d’une ville. »

Tobi réserve du temps chaque mois pour un café-rencontre avec un petit groupe d’employés.

À titre de conseiller, M. Nussbaum s’est fait le champion de l’utilisation du sol, de l’aménagement et du transport durables, de même que de la transparence et de la responsabilisation, des questions qui sont toutes très pertinentes aussi pour la CCN.

Cette expérience constituera sûrement un atout pour la gestion de l’un des plus gros dossiers qui se trouvent sur son bureau : relancer le processus pour revitaliser les plaines LeBreton. Affirmant que la CCN s’appuiera sur les processus passés et les leçons apprises, Tobi Nussbaum tient aussi à préciser que l’approche de la CCN sera différente des approches adoptées dans le passé, notamment en ce qui concerne le moment de la participation du public.

« Notre enthousiasme concernant le nouveau processus ne fait aucun doute », dit-il. « Le public jouera un rôle dès le début en participant à l’élaboration du plan qui servira de vision renouvelée pour la mise en valeur du site de 53 acres. »

Adepte de plein air, Tobi Nussbaum exerce ses nouvelles fonctions en ayant aussi une compréhension approfondie de l’apport important de la CCN à la capitale.

« J’ai toujours été un grand usager des actifs de la CCN, en tant que cycliste, coureur, skieur de fond et randonneur. J’ai toujours estimé que nous étions très chanceux dans la région de la capitale nationale de vivre dans un endroit où la CCN est l’intendante d’une grande partie des terrains, des forêts, des parcs et des sentiers », souligne-t-il, ajoutant que l’un des attraits de son nouvel emploi était de « promouvoir la valeur de la CCN et son rôle important pour le pays et pour la région de la capitale nationale ».

Abonnez-vous à un ou plusieurs de nos bulletins