Introduction

Le Défi Berges de la capitale est un concours à l’intention des étudiants de partout au pays les invitant à soumettre des idées pour l’aménagement d’espaces riverains importants de la région de la capitale du Canada. Le concours est organisé par la Commission de la capitale nationale (CCN), la société d’État fédérale qui veille à ce que la capitale du Canada soit une source dynamique et inspirante de fierté pour tous les Canadiens et un legs aux générations à venir.

Contexte

La région de la capitale s’étend des deux côtés de la rivière des Outaouais et comprend des terrains en Ontario et au Québec. La CCN est la plus importante propriétaire foncière de la région, et elle possède de vastes terrains le long des berges nord et sud de la rivière.
En 2018, elle a élaboré des plans à long terme en vue d’adopter une vision d’avenir pour ces importants terrains riverains.

Le travail préparatoire étant terminé, c’est le moment idéal pour recueillir de nouvelles idées qui pourraient contribuer à améliorer le secteur riverain de la capitale du Canada.

Défi

La CCN lance aux étudiants le défi de proposer des idées pour créer des espaces publics dynamiques, animés, inspirants et accessibles le long des berges de la rivière des Outaouais. Les participants doivent centrer leurs idées sur l’un de ces deux espaces riverains :

  • ESPACE 1 : parc Jacques-Cartier Sud (berge nord de la rivière des Outaouais) OU
  • ESPACE 2 : pôle Parkdale (berge sud de la rivière des Outaouais)

Jury et critères d’évaluation #

Un jury interdisciplinaire formé de professionnels de l’aménagement et du design examineront les propositions et détermineront les gagnants du concours. La proposition gagnante comprendra des solutions conceptuelles audacieuses qui tiennent compte des aspects suivants :

  • contexte du lieu
  • caractéristiques environnementales et écologiques
  • accès public
  • utilisation quatre saisons
  • offre récréative
  • plans directeurs et politiques en vigueur

John Blias, OAO, PA LEED C+CB, M. Arch.

John Blias est architecte principal à la Division du design et de la construction de la Commission de la capitale nationale. Ses fonctions à la société d’État ont trait essentiellement à la conception et à l’élaboration de projets pour les résidences officielles du Canada. Il a aussi siégé en tant que représentant du domaine de l’architecture à des comités d’examen de concept et d’approbation de la CCN pour divers projets de la capitale. John a travaillé dans des bureaux d’architectes à Toronto et à Ottawa. Ses travaux de recherche dans le cadre de ses études portaient sur l’architecture permanente en tant que preuve de la mémoire.

Erin O’Connell, MICU, UPC

Urbaniste principale au sein de l’équipe d’examen des projets de la Ville d’Ottawa, Erin a travaillé comme urbaniste professionnelle dans les secteurs public et privé. Au cours des dix dernières années, elle a participé à l’examen de plusieurs demandes d’aménagement complexes et controversées pour le secteur central d’Ottawa. Elle a fait des présentations au Comité de révision de la conception urbaine d’Ottawa et a collaboré avec lui à de nombreuses reprises. Erin s’intéresse particulièrement à la zone de contact entre le domaine public et les immeubles privés et aux subtilités de la conception des paysages de rue. Elle a aussi guidé plusieurs visites à pied et à vélo à Ottawa, déjà collaboré au magazine Spacing Ottawa, donné des cours de base en urbanisme et été chargée de cours invitée en planification urbaine à l’Université d’Ottawa. Erin est titulaire d’un certificat en esthétique urbaine de l’Université Simon Fraser ainsi que d’une maîtrise en urbanisme de l’Université Queen’s.

Minh Ngoc Dao, B.A., M.Urb.

Minh Dao est spécialiste en design urbain et travaille actuellement au sein de l’équipe d’experts-conseils du Service d’urbanisme et de développement durable de la Ville de Gatineau. Professionnelle passionnée, engagée et accomplie, Minh possède plus de 15 ans d’expérience en architecture, en design urbain et en planification urbaine dans les secteurs public et privé. Au cours des dix dernières années, elle a participé activement à l’élaboration des lignes directrices d’aménagement du centre-ville de Gatineau, dans le cadre du Plan particulier d’urbanisme du centre-ville. Elle coordonne actuellement des projets publics importants et participe à l’approbation des projets d’aménagement du secteur privé dans le centre-ville. Minh est passionnée par la revitalisation urbaine, le développement durable et l’aménagement des espaces urbains. Elle possède une maîtrise en urbanisme spécialisée en design urbain de l’Université de Montréal ainsi qu’un baccalauréat en architecture de l’Université d’architecture de Hanoi, au Vietnam, où elle aussi travaillé comme enseignante.

Susan Fisher, OALA

Susan est architecte-paysagiste principale en conception et construction à la Commission de la capitale nationale. Elle a été gestionnaire de projet durant les étapes de la conception et de la construction du Monument national de l’Holocauste, réalisé à Ottawa, qui a notamment reçu un prix de l’American Institute of Architects. Susan a géré des projets de recherche dans le domaine des collectivités durables à la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), qui visaient à favoriser l’innovation en matière de quartiers abordables, écoénergétiques et axés sur les transports en commun et la marche de partout au pays, comme les collectivités EQuilibrim et le programme Abordabilité et choix toujours. Lorsqu’elle travaillait à la SCHL, elle a géré et corédigé la publication L’aménagement paysager chez soi – guide canadien, qui a été récompensé par l’Association des architectes paysagistes du Canada. Son intérêt pour les collectivités durables l’a amenée à fonder Conservation Co-operative Homes, une coopérative d’habitation de 84 logements située à Ottawa, pour laquelle elle a siégé au conseil d’administration durant les étapes de la conception et de la construction. La coopérative a représenté le Canada lors du concours international Défi des bâtiments écologiques de 1998. Susan possède une maîtrise en architecture de l’Université McGill, qu’elle a obtenue dans le cadre du Programme de la maison à coût abordable, et un baccalauréat en architecture du paysage de l’Université de Guelph.

Sylvie Lalonde, UPC, MICU

Sylvie est entrée au service de la Commission de la capitale nationale en décembre 2007 en tant que planificatrice régionale principale. Au nombre de ses réalisations, mentionnons la gestion de projet de l’examen du plan directeur de la Ceinture de verdure et de la transformation des terrains de la promenade Sir-John-A.-Macdonald en parc riverain panoramique et récréatif le long de la rivière des Outaouais. L’expérience solide qu’elle possède en aménagement rural et régional lui a permis de travailler à des politiques d’aménagement traitant d’agriculture, de foresterie, de terrains humides et d’autres sujets touchant le milieu rural. Sylvie possède une maîtrise en géographie de l’Université d’Ottawa, et durant ses études elle s’est intéressée à la télédétection et à l’aménagement rural.

Échéancier

21 décembre 2018                                          

Lancement du concours

15 février 2019

Dernière journée pour s’inscrire

1er mars 2019

Dernière journée pour envoyer des questions

31 mars 2019

Date limite pour soumettre sa proposition

Du 2 au 5 avril 2019 

Examen des propositions par le jury

8 avril 2019

Les gagnants seront contactés
12 avril 2019Les gagnants seront annoncés publiquement

2 mai 2019

Présentation des propositions gagnantes

Félicitations!

Nos équipes gagnantes du Défi Berge de la capitale sont : 

Parc Jacques-Cartier Sud

Bennett Oh, Jinsu Park et Lyric Barnik de l’Université de Waterloo.

750 $

Premier prix

Pôle Parkdale

Ji Song Sun, Emily Kaing et Liyang Wan de l’Université de Calgary.

500 $ 

Deuxième prix


Les deux équipes gagnantes seront invitées à présenter leurs idées lors d’une séance spéciale du Labo d’urbanisme de la CCN le 2 mai 2019. Elles seront défrayées pour leurs frais de déplacement et d’hébergement (consulter la section suivante pour en savoir plus).

Partenaire




Modalités

Sont admissibles au concours les personnes légalement autorisées à étudier au Canada et dûment inscrites dans un programme reconnu de design, d’architecture ou d’urbanisme d’un collège ou d'une université du Canada (ou de domaines connexes). Consulter le règlement du concours de design pour obtenir plus d’information.

asdsada

L’inscription pour participer au Défi Berges de la capitale est gratuite. Toutefois, il faut s’inscrire afin de recevoir un numéro d’équipe qui assurera l’anonymat des propositions tout au long du processus d’évaluation. Une inscription est requise pour chaque projet soumis.

En s’inscrivant, les participants acceptent toutes les modalités du concours. La période d’inscription prendra fin le 15 février 2019.

1. Les propositions doivent-elles respecter un budget précis? S’il n’y a pas de budget à respecter, le projet doit-il être idéaliste ou réaliste, ou quel est le niveau d’infrastructure (bancs et panneaux de signalisation, petites structures, grandes structures, etc.) auquel vous vous attendez?

Il n’y a pas de budget précis à respecter. Les plans doivent certainement être audacieux, mais n’oubliez pas que les propositions doivent être réalisables.

2. Si vous souhaitez que des infrastructures de taille petite à moyenne fassent partie de la proposition, quel est le niveau de détail attendu pour les éléments architecturaux?

Nous souhaitons que l’infrastructure réponde aux objectifs des divers plans qui concernent l’espace que vous avez choisi. En ce qui a trait au niveau de détail, nous voulons des dessins conceptuels, et non des dessins d’exécution, pour les éléments architecturaux. Vous pouvez fournir l’information dans des plans, des dessins en élévation, ainsi que des vues en coupe et à hauteur des yeux.

3. En qui concerne le pôle Parkdale, on propose de reconfigurer le réseau de transport. Cela fait-il partie du mandat de la CCN de proposer d’apporter des changements concrets aux bretelles de la promenade, ou faut-il simplement améliorer l’expérience des usagers du réseau actuel? De nouveau, devons-nous être idéalistes ou réalistes?

Cela fait partie du mandat de la CCN de suggérer d’apporter des changements à la configuration de la promenade et de les mettre en œuvre, et le Plan du parc riverain de la berge sud de la rivière des Outaouais traite de cette question. Soyez créatifs (voir la réponse à la question 1).

4. Enfin, je me demandais quelle était la distance de lisibilité approximative attendue pour les panneaux.

La taille des panneaux est indiquée dans les exigences de présentation. Le texte doit être lisible pour les participants à une rencontre publique.

5. En parcourant le Plan d’aménagement des terrains riverains situés au nord de la rivière des Outaouais, j’ai constaté que le document était un fichier PDF basse résolution. Je me demandais si vous pouviez fournir une version haute résolution du document afin que nous puissions mieux comprendre les plans, les schémas et les images qui y sont présentés.

Nous avons ajouté les versions haute résolution du Plan d’aménagement des terrains riverains situés au nord de la rivière des Outaouais et du Plan du parc riverain de la berge sud de la rivière des Outaouais dans le dossier « Ressources générales » des fichiers OneDrive fournis à toutes les équipes inscrites au concours.

6. Nous cherchons des données bathymétriques concernant la rivière des Outaouais. Ces données sont essentielles pour prendre des décisions de conception touchant le bord de la rivière. Y a-t-il moyen de les obtenir?

Nous avons ajouté un dossier intitulé « Données et cartographies bathymétriques de la rivière des Outaouais » dans les dossiers OneDrive.

7. Je me demandais si des photos historiques de qualité des lieux étaient disponibles.

Voici des sources potentielles de photos historiques des lieux : 

Bibliothèque publique d'Ottawa : https://biblioottawalibrary.ca/fr/category/subjects/histoire-locale | https://biblioottawalibrary.ca/fr/sites-web-sur-l%E2%80%99histoire-d%E2%80%99ottawa

Récemment, la CCN a numérisé quelques milliers de photos d’Ottawa provenant de sa collection et de celle du photographe Ted Grant. Elles sont accessibles sur le site Web de Bibliothèque et Archives Canada : http://bac-lac.gc.ca 

L’Université Carleton possède une collection de documents sur Ottawa : https://arc.library.carleton.ca/ 

Archives de la Ville d’Ottawa : https://ottawa.ca/fr/residents/arts-culture-et-patrimoine/archives-de-la-ville-dottawa

Du côté du Québec, le Centre régional d’archives de l’Outaouais pourrait être une source d’information : http://craoutaouais.ca/ 

8. Pouvons-nous changer notre choix d’espace?

Chaque équipe peut faire un changement d’ici le 1er mars 2019. Vous devez nous informer de tout changement par courriel, à stanley.leinwand@ncc-ccn.ca. Après cette date, aucun changement ne sera autorisé.

9. Dans quelle mesure pouvons-nous construire au-dessus des attraits aquatiques? Pourrions-nous relier par un pont les îles de la CCN avoisinantes au pôle Parkdale?

Comme il s’agit d’un concours d’idées, vous pouvez proposer diverses options de conception. Toutefois, tel qu’il est indiqué sur la carte du milieu naturel (pages 22 et 23), l’archipel de la baie Lazy est classé « habitat naturel valorisé » et constitue une caractéristique écologique riveraine importante. Les propositions qui concernent les îles devront donc respecter leur intégrité écologique.

10. Quel degré de détail souhaitez-vous obtenir concernant les installations techniques souterraines du parc? Devons-nous indiquer les éléments tels que l’emplacement proposé des puisards, des conduits de canalisation électrique, et ainsi de suite?

Nous ne demandons pas ce niveau de détails.

11. Pourriez-vous préciser à quoi sert le stationnement qui se trouve sur le terrain de la CCN dans le coin sud-ouest du pôle Parkdale? Il est visible sur les images de GeoOttawa à partir de 2017, et il figure de manière imprécise sur le dessin CAD. Nous nous demandions s’il s’agissait d’un stationnement destiné au public ou d’une installation temporaire qui a été éliminée depuis.

Il nous est impossible de préciser à quoi sert le stationnement auquel vous faites référence. Toutefois, nous nous sommes rendu compte que cette zone, bien qu’elle fasse partie de la carte générale de l’espace Parkdale, est réservée à d’« éventuelles missions diplomatiques » selon le Plan du parc riverain de la berge sud de la rivière des Outaouais (pages 116 et 117). Pour éviter toute autre confusion, nous produirons une nouvelle carte des limites de l’espace Parkdale pour clarifier cet aspect.


La CCN acceptera les questions concernant le concours jusqu’au 1er mars 2019. Les questions doivent être envoyées par courriel à stanley.leinwand@ncc-ccn.ca, et  l’objet doit contenir la mention « Concours étudiant ».

    Les propositions peuvent être rédigées dans l’une ou l’autre des deux langues officielles du Canada (français et anglais). Elles doivent être envoyées au plus tard à 23 h 59, heure avancée de l’Est, le 31 mars 2019. Les propositions devront être soumises au moyen du protocole de transfert de fichiers (FTP) de la CCN; la CCN fournira plus de renseignements aux participants après leur inscription. Aucune copie papier des documents ne sera acceptée. Le Défi Berges de la capitale étant un concours anonyme, aucun nom ou symbole d’identification des participants ne doit figurer sur les documents soumis ou dans les titres de fichiers.

    Les propositions doivent comprendre les éléments suivants :

    1. Jusqu’à deux panneaux de 60,96 cm sur 91,44 cm (24 po sur 36 po) en format PDF. Le titre des fichiers doit comprendre le numéro d’inscription (p. ex. panneau_12345). Il faut utiliser le système métrique pour l’ensemble des dessins et des dimensions architecturales.

    2. Un énoncé écrit d’au plus 500 mots expliquant les idées soumises. Le fichier doit être en format texte (.txt) ou Word. Le titre du fichier doit comprendre le numéro d’inscription (p. ex. enonce_12345).

    3. Un document contenant les coordonnées de la personne ou de l’équipe participante. Le document doit comprendre le titre du projet, le nom du ou des participants et une adresse courriel comme contact principal. Le titre du fichier doit comprendre le numéro d’inscription (p. ex. coordonnees_12345). Les sources d’éléments provenant de tiers intégrés à la proposition doivent aussi être indiquées.  

    Les participants conserveront les droits d’auteurs liés aux propositions soumises. Toutefois, celles-ci seront visées par une licence non exclusive autorisant l’utilisation par la CCN. Consulter le règlement du concours pour obtenir plus d’information.

    En soumettant une proposition, les participants garantissent qu’il s’agit de travaux originaux. Consulter le règlement du concours pour obtenir plus d’information.

    Contexte

    La planification de la capitale et les berges

    En tirant profit de plus d’un siècle d’expérience, la CCN donne une valeur unique à la région de la capitale en remplissant trois rôles précis : planificatrice à long terme des

    terrains fédéraux, intendante principale des lieux publics d’importance nationale et partenaire créative attachée à l’excellence en matière d’aménagement et de conservation. La CCN examine aussi les projets que l’on propose de réaliser sur des terrains fédéraux, ainsi que les projets que des organismes et des ministères fédéraux souhaitent réaliser sur tout terrain, afin de veiller à ce que les propositions respectent les orientations du cadre de planification de la capitale.

    Le Plan de la capitale du Canada de 2017 à 2067 se situe au sommet du cadre de planification de la capitale. Il donne une orientation concernant l’évolution des terrains fédéraux dans la région de la capitale du Canada sur un horizon de 50 ans. Il s’agit du document d’aménagement fondamental de la CCN.  

    Le cadre de planification de la capitale comprend aussi les plans de secteur qui précisent encore davantage les thèmes, les buts, les politiques et les stratégies pour des zones géographiques particulières. La région de la capitale étant située à la confluence de trois grandes rivières, la prise en compte des berges constitue un élément essentiel de l’approche adoptée dans l’aménagement de la capitale. La rivière des Outaouais traverse la région de la capitale du Canada et définit la frontière interprovinciale. Les Anishinabés appellent cette rivière Kitchissippi (grande rivière).

    Grâce à la prévoyance des plans antérieurs, on a su protéger d’importants bassins visuels et assurer l’accès public aux berges.

    Le Plan d’aménagement des terrains riverains situés au nord de la rivière des Outaouais et le Plan du parc riverain de la berge sud de la rivière des Outaouais, que la CCN a terminés récemment, contribueront à ce que cet héritage soit transmis aux générations futures de Canadiens.



    Secteurs d'étude

    Les participants au Défi Berges de la capitale doivent centrer leurs idées sur l’un des deux importants espaces riverains présentés ci-dessous.

    Emplacement des secteurs d'étude (mise à jour le 4 mars 2019)

    Espace 1 : parc Jacques-Cartier Sud (berge nord de la rivière des Outaouais)

    Le parc Jacques-Cartier Sud est l’un des grands parcs urbains de l’île de Hull. Il compte de très grands espaces ouverts et des boisés riverains


    Espace 2 : pôle Parkdale (berge sud de la rivière des Outaouais)

    Le pôle Parkdale se trouve dans un secteur du parc riverain qui marque la transition entre le caractère urbain du cœur de la capitale et le cadre plus naturel des alentours du lac Mud.
     





    Ajout de documents dans le dossier partagé de l’espace 2 : pôle Parkdale (berge sud de la rivière des Outaouais)

    Les étudiants inscrits au concours qui ont choisi l’espace 2 : pôle Parkdale sont priés de noter que des documents ont été ajoutés au dossier « CAD », qui se trouve dans le dossier parent « Site 2 Pôle Parkdale Node » et qui leur a été transmis lors de leur inscription.

    La période d’inscription au Défi Berges de la Capitale est maintenant terminée. Nous remercions toutes les équipes inscrites de leur participation.