À quelle heure peut-on connaître les conditions de ski le matin?

La première mise à jour est affichée sur le site Web à 8 h 30. Au quotidien, les opérations de damage sont prévues en fonction des conditions climatiques. Il existe trop de facteurs imprévisibles pour prévoir les opérations de traçage plus de 12 heures à l’avance.

Pourquoi les conditions de ski de la page Web ne concordent-elles pas toujours avec mes observations sur le terrain?

Les conditions peuvent changer rapidement en raison d’une chute de neige, du vent et du passage des skieurs. Des traces de cinq centimètres de profondeur peuvent être recouvertes en moins de deux heures lorsqu’il y a une chute de neige importante ou de grands vents.

Pourquoi les traces des pistes classiques au bas des pentes ne commencent-elles pas toujours au même endroit?

On doit discontinuer les pistes classiques dans les pentes dont la dénivellation excède 10 %. L’évaluation de la pente peut varier d’un opérateur de dameuse à l’autre; il en va de même pour l’endroit exact du début des pistes. L’opérateur veille également à ajuster le traçage selon les conditions d’enneigement. Par exemple, si les pistes sont glacées, le tronçon non tracé sera plus long pour permettre au skieur de faire du chasse-neige afin de contrôler sa vitesse.

Quelles sont les normes de traçage*?

Veuillez consulter le tableau des normes de traçage au parc de la Gatineau.

À quelle fréquence les pistes sont-elles travaillées?

Les pistes sont damnées trois ou quatre fois par semaine, selon les conditions.

Quels éléments l’équipe d’entretien des pistes considère-t-elle pour entreprendre ou non des travaux?

En collaboration avec les gestionnaires du Parc, l’équipe d’entretien évalue les principaux éléments suivants :

  • la base de la neige (ferme ou molle);
  • le type d’accumulation reçu (neige poudreuse ou mouillée, verglas, grésil, pluie, etc.);
  • les conditions climatiques et les prévisions. 

Une fois que les éléments sont identifiés, l’équipe analyse la combinaison des éléments et décide s’il est judicieux d’entreprendre des travaux d’entretien et, le cas échéant, elle évalue les mesures qui donneront les meilleurs résultats. Par conséquent, il se peut que les pistes ne soient pas damées :

  • quand le temps est trop doux;
  • quand la base est trop mince (ce qui pourrait entraîner des bris mécaniques);
  • quand la dameuse risque de s’enfoncer dans l’eau;
  • quand les pistes sont encombrées de branches ou d’arbres. 

L’objectif est d’offrir de bonnes conditions de ski, et ce, le plus longtemps possible. Pour ce faire, il faut parfois repousser les travaux afin d’obtenir des résultats satisfaisants à long terme. Par exemple, après la pluie, on attendra un refroidissement avant de travailler la neige.

Quand les pistes sont-elles déconseillées?

Les pistes peuvent être déconseillées (marquées d’un X) lorsqu’elles ne peuvent pas être travaillées mécaniquement ou lorsqu’elles n’atteignent pas les normes.

Quelles sont les mesures de sécurité dans les pistes? 

Une patrouille professionnelle est présente dans les pistes de 9 h à 18 h, tous les jours. De plus, une équipe d’environ 15 patrouilleurs bénévoles sillonnent le réseau de pistes la fin de semaine. Les patrouilleurs professionnels peuvent évacuer un blessé à l’aide d’une motoneige ou d’un traîneau conçu à cette fin. De plus, ils ont accès à un défibrillateur. Un système de radio d’urgence est accessible dans 9 des 10 relais de jour. Il est relié à la ligne d’urgence de la CCN (613-239-5353) qui fonctionne jour et nuit. De plus, des agents de conservation sont sur appel en tout temps.

Qui peut emprunter les pistes de ski du parc de la Gatineau?

Les pistes de ski sont exclusivement réservées aux skieurs qui détiennent un laissez-passer. Les raquetteurs qui recherchent une expérience en sentier sont invités à demeurer dans les sentiers de raquette. On demande aux marcheurs d’emprunter les quatre sentiers balisés pour la marche, lesquels couvrent 10 kilomètres.

Pourquoi des motoneiges circulent-elles dans les pistes?

Les déplacements en motoneige font partie intégrante des opérations d’entretien. Les motoneiges circulent dans les pistes:

  • pour les entretenir lorsque la base de neige est trop mince pour les dameuses;
  • pour entretenir les refuges et les relais;
  • pour dégager les branches ou les arbres;
  • pour évacuer un blessé (une sirène et un gyrophare sont alors utilisés).
Pourquoi les pistes sont-elles moins larges durant certaines périodes?

Normalement, les fossés en bordure des pistes sont remplis de neige afin de permettre l’élargissement de la piste. Lorsqu’il n’y a pas assez de neige, il est impossible de bénéficier de cette surface supplémentaire.

Selon quelles normes la CCN décide-t-elle du début de la saison de ski de fond?

L’entretien des pistes de ski de fond ne commence jamais avant le 15 novembre et les conditions doivent le permettre. La CCN doit tenir compte de plusieurs facteurs pour commencer le damage. D’abord, il doit y avoir une accumulation de plus de 10 cm de neige au sol. Ensuite, cela dépend du type de neige, du gel au sol ainsi que des conditions et des prévisions météorologiques. Tous ces facteurs influencent la décision de commencer ou non à tracer les pistes.

Selon quelles normes la CCN met-elle fin à la saison de ski?

Selon les modalités du contrat de traçage, les pistes sont entretenues jusqu’au 31 mars si les conditions météorologiques et d’enneigement le permettent.La CCN peut décider de mettre un terme à l’entretien mécanique des pistes avant cette date s’il n’y a plus assez de neige au sol. Généralement, cela se produit quand on peut voir l’asphalte sur une grande partie du réseau des promenades. Il ne reste alors qu’une mince couche de neige ou de glace par endroits.

Qui peut emprunter les pistes de ski d’arrière-pays?

Les pistes d’arrière-pays (ou tertiaires), d’une largeur de 1,5 mètre, sont destinées à des skieurs expérimentés. Les raquetteurs et les marcheurs y sont interdits.

Quelles sont les mesures de sécurité dans les pistes de ski d’arrière-pays? 

Nous ne recommandons pas de skier seul dans les pistes d’arrière-pays. De plus, il est primordial d’informer un proche de son itinéraire et de se munir d’un moyen de communication. La ligne d’urgence de la CCN (613-239-5353) fonctionne jour et nuit et des agents de conservation sont sur appel en tout temps. Veuillez noter que les téléphones cellulaires ne fonctionnent pas dans certains secteurs du Parc. Afin de faciliter les opérations de secours dans les pistes tertiaires, un nouveau traîneau a été acheté.

Quels types de travaux sont effectués dans les pistes tertiaires?

À la demande des skieurs, les 50 kilomètres de pistes tertiaires sont laissés à leur état naturel. Le compactage des pistes résulte du passage des skieurs et des patrouilleurs. La motoneige peut être utilisée pour évacuer un blessé ou en cas d'un besoin spécifique d'entretien.

Les normes de traçage au parc de la Gatineau

*Veuillez noter que les normes de traçage servent de cadre de travail. La décision définitive d’entretenir les pistes repose sur l’expertise de l’équipe du Parc.

Trail-web_FR.png?mtime=20171120153106#asset:14980