Les espèces exotiques envahissantes

Selon la Convention sur la diversité biologique, les espèces exotiques envahissantes sont des espèces dont l’introduction et/ou la dissémination en dehors de leur aire de répartition naturelle passée ou présente menace la diversité biologique. Pour qu’une espèce devienne envahissante, elle doit :

  • supplanter les organismes indigènes;
  • coloniser son nouvel environnement;
  • augmenter la densité de sa population;
  • nuire aux écosystèmes de son aire d’introduction.

Les plantes exotiques envahissantes peuvent causer de graves dommages économiques, sociaux et environnementaux.

  • Elles menacent la santé et la sécurité humaines.
  • Elles nuisent aux écosystèmes naturels en altérant leur composition et en compromettant leur durabilité.
  • Elles réduisent la productivité et la régénération forestières.
  • Elles perturbent l’agriculture.
  • Elles entravent les activités récréatives.

Les terrains de la CCN

En 2005, nous avons recensé 67 espèces de plantes exotiques envahissantes sur nos terrains, dont 10 sont considérées comme étant extrêmement envahissantes. Voici le nombre de ces espèces répertoriées par secteur :

  • Terrains urbains de la CCN (Ontario et Québec) : 34
  • Ceinture de verdure : 23
  • Parc de la Gatineau : 21

Au total, 30 % de la superficie des habitats naturels valorisés des terrains urbains de la CCN sont envahis par ces espèces.

Prochaines étapes

Nous continuons de surveiller les tendances quant à la taille des peuplements et des colonies de plantes exotiques envahissantes dans les habitats naturels et les écosystèmes valorisés.

Gestion des plantes exotiques envahissantes

Trois axes d'intervention orientent nos projets de lutte contre les espèces de plantes exotiques envahissantes