Mobilisation des Autochtones

Les Autochtones ont une longue tradition dans la région de la capitale nationale. Il s’agit là d’un élément intrinsèque de la capitale, qui doit continuer de l’être. Le Plan de la capitale du Canada de 2017 à 2067 souligne la place importante qu’a occupée la nation algonquine dans la capitale dans le passé et qu’elle continuera d’occuper dans l’avenir. Depuis de nombreuses années, la CCN travaille avec la nation algonquine à divers projets dans un esprit d’amitié véritable et de collaboration.

Six participations autochtones : réalisations dans la capitale du Canada

Il y a un peu plus de neuf ans, la CCN a franchi un grand pas en matière de participation des Autochtones quand j’ai été engagé à titre de premier agent de liaison autochtone.

La CCN continue de chercher des façons d’établir des relations solides avec les chefs et les peuples autochtones locaux en veillant à ce que l’on tienne compte de leurs intérêts dans les nombreux projets et initiatives entrepris dans la région.

Projets

Pont Mâwandòseg

Ce pont du sentier qui permet de traverser le ruisseau Leamy a été nommé par des jeunes de la Première Nation anishinabée de Kitigan Zibi. Le nom Mâwandòseg est en langue algonquine; il signifie « la terre où nous nous sommes réunis pour célébrer ».

150, rue Middle : annexe en pierre

Connu sous le nom de Pavillon Kabeshinân Minitig, cet immeuble comptait parmi les 10 édifices particuliers de la capitale qui ont été désignés pour devenir des Pavillons de la Confédération afin de souligner le 150e anniversaire du Canada en 2017.

Parc Pindigen

Le parc Pindigen de la CCN, à l’intersection sud-est des rues Wellington et Booth, aux plaines LeBreton est un bon exemple de collaboration. L’aménagement paysager a été réalisé en collaboration avec les anciens des communautés algonquines de Kitigan Zibi et de Pikwakanagan. De plus, la CCN a facilité les discussions entre Patrimoine canadien et les Premières Nations algonquines sur l’élaboration des panneaux d’interprétation, la disposition et les éléments visuels du projet.

Activités publiques

Coloris automnal

Anishinabe Nibin est une activité spéciale de deux jours qui promeut et souligne la culture et les valeurs algonquines anishinabées d’hier et d’aujourd’hui.

Fouilles archéologiques publiques

Dans le cadre du Mois de l’archéologie, la CCN invite le public à participer à des fouilles archéologiques. Le parc du Lac-Leamy renferme le plus grand complexe de sites archéologiques préeuropéens en Outaouais. Les collections d’objets trouvés sur ces sites fournissent une mine de renseignements sur le passé culturel des Premières Nations dans la région de la capitale du Canada.

Plan de la capitale du Canada de 2017 à 2067

Une offrande de tabac, préparée par Rene Tenasco, agent de liaison et aîné de la communauté anishinabée de Kitigan Zibi en résidence à la CCN, a été présentée à chaque chef autochtone des communautés visitées pendant les forums tenus dans les capitales du Canada.

Labo d’urbanisme

À l’occasion de la Journée nationale des Autochtones, la CCN a organisé une activité spéciale dans le cadre du programme de conférences du Labo d’urbanisme.

Collaboration

Délégation de chefs

En 2016, la CCN a commencé à discuter régulièrement avec la Délégation des chefs algonquins, laquelle est ouverte à toutes les communautés représentées par le Secrétariat de la Nation algonquine et le Conseil tribal de la nation algonquine Anishinabeg. Ce dialogue vise à entretenir une relation de travail positive et une collaboration plus étroite entre la CCN et la nation algonquine.

Cogestion des ressources archéologiques

En 2012, la CCN a conclu un partenariat avec les communautés algonquines de Kitigan Zibi et de Pikwakanagan pour la cogestion des ressources archéologiques.