Examen des emplacements potentiels de L’Hôpital d’Ottawa

Dans le cadre de l’examen, la CCN a mené de vastes consultations auprès de L’Hôpital d’Ottawa, des ministères du gouvernement fédéral, de la province de l’Ontario, de la Ville d’Ottawa, des intervenants et du grand public.

À la demande de la ministre du Patrimoine canadien, la CCN a examiné les emplacements fédéraux potentiels du nouveau Campus Civic de L’Hôpital d’Ottawa. L’examen, réalisé de juin à novembre 2016, visait à s’assurer que cet important établissement de santé repose sur des bases solides et réponde aux besoins des patients qui compteront sur L’Hôpital d’Ottawa au cours des prochaines décennies.

Décision du gouvernement du Canada

Le 2 décembre, la ministre du Patrimoine canadien a demandé que les représentants fédéraux mettent en œuvre les préparatifs nécessaires pour que le futur Campus Civic de L’Hôpital d’Ottawa puisse être construit à l’emplacement de l’ancien éifice Sir John Carling.

Recommandation du conseil d'administration de la CCN

Le 24 novembre, le conseil de la CCN a recommandé l’emplacement du pré Tunney à la ministre du Patrimoine canadien, recommandation qui sera soumise à la décision du gouvernement. Cet emplacement a obtenu une note élevée quant aux 21 critères établis comparativement aux autres emplacements potentiels.

Consultations publiques

De vastes consultations publiques ont aidé à l’examen des emplacements potentiels du nouveau Campus Civic de l’Hôpital d’Ottawa, réalisé par la CCN.

Plus de 8 000 personnes ont fourni des commentaires sur les critères de sélection provisoires et les emplacements fédéraux potentiels du nouveau Campus Civic

Emplacements fédéraux potentiels

Emplacements fédéraux potentiels

Les 12 emplacements fédéraux potentiels du nouveau Campus Civic de L’Hôpital d’Ottawa qui seront évalués dans le cadre du processus d’examen.

Consultez la carte interactive

Critères de sélection

Les modifications qui suivent ont été apportées aux critères de sélection compte tenu des commentaires recueillis dans le cadre des consultations du public et des intervenants.

  • Fonctionnel et opérationnel : Le critère concernant la proximité du réseau de transport en commun rapide a été corrigé.
  • Intérêts locaux et régionaux : On a précisé le critère relatif à l’édification de la ville afin d’y ajouter l’intégration au tissu urbain et la proximité des commodités commerciales.
  • Intérêts locaux et régionaux : Le critère portant sur la fonction agricole a été déplacé dans la catégorie « intérêts de la capitale ».
  • Intérêts de la capitale : On a ajouté aux aspects à évaluer les effets associés au déplacement d’établissements publics de recherche ou à vocation scientifique sur les installations et les fonctions actuelles du gouvernement fédéral.

Les 21 critères de sélection qui suivent, regroupés sous trois thèmes, ont servi à l’évaluation des 12 emplacements.

Fonctionnel et opérationnel

  1. Taille du terrain permettant de répondre aux besoins fonctionnels de l’hôpital.
  2. Terrain situé dans la zone urbaine et près des commodités.
  3. Morphologie du terrain offrant une certaine souplesse pour l’implantation des installations.
  4. Distance optimale aux autres hôpitaux.
  5. Accès d’urgence aux artères, aux grands axes routiers et à l’ambulance aérienne.
  6. Ampleur des questions de constructibilité, comme l’état du sol et les démolitions potentielles.
  7. Proximité et synergies avec des fonctions complémentaires, des services de santé et des établissements universitaires.

Intérêts de la capitale

  1. Compatibilité avec les plans fédéraux existants, y compris le Plan de la capitale du Canada et les plans d’utilisation du sol connexes.
  2. Incidence sur les ressources culturelles, comme les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO, les lieux historiques nationaux, les édifices désignés et les sites archéologiques.
  3. Incidence sur les fonctions et les installations existantes du gouvernement fédéral, y compris le déplacement et la fragmentation de services ou de fonctions de recherche.
  4. Dépenses engagées par le gouvernement fédéral liées à la valeur du terrain, à la démolition et au déplacement d’installations.
  5. Incidence sur les vues protégées et importantes dans la capitale.
  6. Incidence sur l’environnement naturel, y compris les écosystèmes valorisés, les espèces en péril et les corridors écologiques.
  7. Incidence sur les espaces verts publics et les sentiers récréatifs de la capitale.

Intérêts locaux et régionaux

  1. Compatibilité avec les plans municipaux de la Ville d’Ottawa.
  2. Bâtir une ville : intégration au caractère des quartiers existants.
  3. Intégration au réseau de transport, y compris l’accès des véhicules, des piétons et des cyclistes.
  4. Intégration au réseau de transport en commun.
  5. Disponibilité de l’infrastructure et des services municipaux.
  6. Incidences sur les terres agricoles.
  7. Préparation et intervention en cas d’urgences majeures, dont le nombre de points d’accès.