Pointe du promontoire

Sommaire du design

Pointe du promontoire

Pour les villes les plus agréables du monde, les parcs emblématiques sont un tournant historique qui signifie un urbanisme visionnaire expriment les valeurs sociales. Pour une ville d’investir dans la nature démocratique, optimiste, et multigénérationnel d’un parc, c’est d’annoncer la fierté d’une communauté pour son passé, présent, et son futur. Au cours des dernières décennies, le mouvement international de conception des parcs a considérablement et concrètement amélioré la qualité de vie dans les villes, fourni un retour des investissement, et a doté le 21e siècle avec des destinations emblématiques, donnant une nouvelle vie à leurs communautés. Les ambitions, l’attention et le soin avec lequel le projet de la pointe Nepean a émergé présente une opportunité unique - la chance d’interpréter et présenter le patrimoine d’un paysage, la culture et l’histoire des esprits du 21e siècle, ainsi que le défi de concevoir un parc qui est imaginatif, transformative et avant-garde.

Notre ambition pour la pointe Nepean et le parc Major’s Hill va plus loin que résoudre des problèmes et la prestation de programmes – nous nous efforçons de rêver plus grand, de défier le statu quo.

La pointe Nepean et le parc Major’s Hill sont situés à peine un mile du coeur de la ville, mais ils semblent être à l’autre bout du monde. L’atmosphère tranquille et lointaine est en même temps un avantage et un obstacle quand le parc est éveillé par les feux d’artifice de la fête du Canada, quand soudainement des milliers de citoyens peuplent le parc. Pour créer le parc du 21e siècle d’Ottawa, nous croyons fortement que ce bel endroit doit être réveillé et ouvert à une nouvelle génération de visiteurs, sans perdre l’atmosphère distincte et les qualités qui caractérisent ce lieu prodigieux.

Un sentier naturel et sinueux sur la rive de la rivière des Outatouais lie le parc avec la ville par le canal Rideau et les écluses, ainsi que la rivière des Outaouais et la rivière Rideau en aval. Au niveau supérieur, une promenade sinueux 7 mètres de largeur commence au pied du parc Major’s Hill en face du boulevard de la Confédération pour lier la pointe Nepean avec la promenade Lady Grey. La promenade au piétons et cyclistes conjugue le site avec ses voisins tout en dévoilant le paysage majestueux de la pointe Nepean. En ouvrant le site à tout le monde encourage les citoyens et les touristes de découvrir le parc, promouvant une diversification d’utilisations du site et aidant à le rebrancher à la ville. Au long de la promenade, de l’information sur l’histoire et les ressources culturelles de la région capitale seront en affiche pour les visiteurs. Les dimensions généreuses de la promenade permettront aux utilisateurs de flâner confortablement épaules-a-épaules. La simplicité de la promenade et des panneaux de signalisation assurent que la clarté et la lisibilité sont implicites dans l’organisation de l’espace publique.

Un pont terrestre relie le parc Major’s Hill en face du boulevard de la Confédération avec la pointe Nepean. La forme joue avec la transformation de la berge ainsi que les falaises calcaires. Évoquant l’impact des développements postcolonial, le pont terrestre rétabli de façon contemporain la vallée de l’Outaouais et emballe l’escarpement au coeur de la ville. Avec ses deux arches inspirées des cathédrales qui enjambent le boulevard de la Confédération, le pont terrestre permet le trafic automobile de passer à travers le site sans difficulté; une arche pour les véhicules et l’autre pour les cyclistes et piétons. Les arches son plaqués à l’intérieur avec un mosaïque évoquant le contexte historique et culturel du site. Les piétons et les cyclistes circulant sur le boulevard de la Confédération peuvent accéder la pointe Nepean et le parc Major’s Hill par le pont terrestre et peuvent aussi rejoindre le canal Rideau par le sentier Trans-Canada. Construit en terre et de calcaire et orné avec des arbres et des arbustes, le pont crée un nouveau habitat pour la flore et la faune et élimine la barrière écologique présent, étant la rue St. Patrick.

Nommé « la pointe Bluff », notre conception joue avec la scénographie et la chorégraphie du contexte environnante. L’emplacement de la pointe Nepean au sommet de l’escarpement de la vallée des Outaouais, avec ses vues majestueux de la rivière des Outaouais, la Colline du Parlement et d’autres institutions emblématiques, offre un perspective inspirant, un lieu qui encourage la découverte de l’histoire et de la culture, ou simplement un endroit joli pour apprécier le coucher du soleil. La promenade sinueuse vous amène à la galerie, le site des anciens canons d’artilleries. La galerie s’enroule autour du périmètre de l’escarpement. Une partie de la promenade met en valeur le portrait magistral de la ligne d’horizon de la ville d’Ottawa, reliant la pointe Nepean avec le paysage.

Légèrement déplacé vers le nord, le monument de Samuel de Champlain, qui est situé au point culminant de la ville et visible de toutes côtés du parc, est donné un emplacement de premier plan au belvédère. Le belvédère fonctionne comme toute autre terrasse perché sur la rivière des Outaouais, et est accessible par un sentier sans-barrière en bordure de la rivière. Lorsque présent au belvédère, le monument est visible de tous côtés – un moment « Instagram » avec la ligne d’horizon d’Ottawa comme arrière-plan éblouissant. Les murs du belvédère reflètent les escarpements de calcaire de la vallée de l’Outaouais. Une alcôve avec un plafond en mosaïque inspiré par le patrimoine du site crée un moment de retraite, un point de réflexion, et un endroit intime pour relaxer et apprécier les vues vers la ville et le paysage – ainsi qu’un refuge du mauvais temps. Des toilettes publiques peuvent être fournie ici, si désirée.

À l’arrière du belvédère, en face de la Musée des beaux-arts du Canada, une grande pelouse se dévoile. Un lieu de rassemblement, cette espace offre plusieurs possibilités d’activités, d’évènements et de programmation. Quotidiennement, elle fonctionne comme une pente herbeuse pour se reposer, se protéger du vent, et en hiver, pour faire de la glissade légère. Situé sur la pelouse est un théâtre extérieur informel, sans-barrières, avec un paysage verte terrassé. La grande pelouse servira comme espace multifonctionnelle herbeuse encadrée par la Musée des beaux-arts du Canada. Un sentier bouclé relie la pelouse avec la promenade.

Un jardin fleuri thématique reliera la pointe Nepean avec le parc Major’s Hill par le pont terrestre, générant une liaison de couleurs remarquable entres les deux endroits. Ces jardins présenteront des plantes qui informeront et enseigneront les visiteurs, mettant en valeur les différentes typologies paysagères et sensibiliser la flore du Canada. Ces jardins apporteront de l’intérêt à longueur d’année, démontrant la vision fleurie de la CCN. Des lits de fleurs additionnels dans les aires herbeuses du parc vont accueillir le festival des tulipes du printemps d’Ottawa. L’entrée de la promenade Sussex entre l’institut Aga-Khan et la Musée des beaux-arts du Canada, aussi connu comme le jardin d’hiver, donne un point de repère aux forêts de bouleaux emblématiques du Canada. Une installation artistique de bouleaux plantés de façon rapprochées créera l’impact d’une forêt, l’écorce blanche créant un lieu ouvert, intime et léger. Dans ce forêt, des espaces pour de l’art en plein air, des expositions temporaires et des objets de scène seront réalisés. La simplification de l’espace public à la promenade Sussex donnera une entrée formelle à la pointe Nepean. La forêt de bouleaux servira aussi comme arrière-plan à la grande pelouse, générant une voile verte en avant des institutions qui incluent le sentier d’art. Ici, la Musée des beaux-arts du Canada bénéfice de l’opportunité d’installer un café extérieur ou patio sur la pointe Nepean.

Aujourd’hui, la pointe Nepean est considérée comme espace d’installation de la Museé des beaux-arts du Canada. Nous aimerions étendre cette idée au parc en entier en créant un parc de sculptures. Le parc de sculptures fait partie de la promenade sinueux reliant la pointe Nepean avec le parc Major’s Hill. L’art peut être situé dans les lits de fleurs et au long du sentier et des terrasses formés par les anciens voies ferrées et reliera de façon visuelle la pointe Nepean avec le Château Laurier.

Le jardin Taiga de Cornelia Hahn Oberlander est aujourd’hui isolée de la pointe Nepean et le parc Major’s Hill. Notre soumission propose d’agrandir le jardin par la simplification de la rue St. Patrick, créant un nouveau lien vert entre le plaza en face de la Musée des beaux-arts du Canada et la pointe Nepean. Tout accès vers la Musée et la grande salle sont préservés.

Ensemble, notre vision collective pour la pointe Nepean est d’observer une transformation en paysage contemplatif et vivant – un endroit qui unifie le paysage et l’architecture avec tous les éléments d’un parc accessible, connecté et dynamique. Nous voyons un parc qui sert come toile verte à l’architecture, qui invite le monde à s’immerger dans la culture et le patrimoine d’un lieu, et un paysage d’éléments uniques tous rattachées par la scénographie et les vues majestueuses de la ligne d’horizon de la ville d’Ottawa.

Panneaux de présentation

Plan global Plan global
Aménagement - Pointe Nepean Aménagement - Pointe Nepean
Perspectives - Pointe Nepean Perspectives - Pointe Nepean
Coupes, perspectives et détails Coupes, perspectives et détails
Aménagement et perspectives - Entrée sur Saint-Patrick Aménagement et perspectives - Entrée sur Saint-Patrick
Perspectives de nuit et détails Perspectives de nuit et détails
Aménagement et perspectives - Entrée promenade Sussex Aménagement et perspectives - Entrée promenade Sussex
Aménagement, coupe, perspective et détails - Pont au parc Major's Hill Aménagement, coupe, perspective et détails - Pont au parc Major's Hill

En savoir plus sur le projet

Réaménagement de la pointe Nepean

En savoir plus sur le projet.