Cédric Pelletier

Strategic Communications Advisor

Le 21 juillet, 2015 7 h 00

La Coopérative de solidarité de la ferme Moore prendra en charge le domaine de la Ferme-Moore pour créer le Centre d’écologie et d’agriculture urbaine de Gatineau.

Aujourd’hui, M. Mark Kristmanson, Ph. D, premier dirigeant de la Commission de la capitale nationale (CCN), et M. Sylvain Bertrand, président de la Coopérative de solidarité de la ferme Moore, ont signé un bail de cinq ans pour exploiter le domaine de la Ferme-Moore.

Le domaine de la Ferme-Moore est une propriété unique avec un grand potentiel de reconnecter nos communautés urbaines avec la terre, a déclaré M. Kristmanson. Le projet de la Coopérative de solidarité de la ferme Moore s’élève à ce potentiel en rendant la propriété accessible au public, en particulier les jeunes agriculteurs en herbe, tout en préservant le caractère patrimonial de ce joyau de la capitale nationale.

Le futur Centre d’écologie et d’agriculture urbaine de Gatineau sera ouvert au public à longueur d’année. Il favorisera des activités liées à l’écologie, à l’agroalimentaire et à la conservation de la nature. Il offrira également de l’expertise en biodiversité, en agriculture urbaine et en alimentation.

L’expertise des partenaires que nous avons réunis dans ce projet nous permettra de faire du Centre d’écologie et d’agriculture urbaine de Gatineau le chef-lieu de l’agriculture urbaine et du développement durable de la Ville de Gatineau,

 expliqué M. Bertrand.

De plus, il constituera une vitrine unique pour les meilleurs producteurs et produits de l’Outaouais.

En plus de favoriser une diversité de cultures maraîchères et ornementales, le Centre d’écologie et d’agriculture urbaine de Gatineau travaillera à assurer la pérennité de la terre agricole du domaine de la Ferme-Moore et de ses attraits paysagers.

Le Centre entend aussi organiser des activités pédagogiques et offrir des programmes de formation pour la jeunesse. Son programme d’activités éco éducatives et de recherche sera consacré à la découverte d’une agriculture urbaine écologique moderne et porteuse d’avenir. Un programme d’activités touristiques compatible avec le calme et les autres caractéristiques champêtres du Domaine est aussi en voie d’élaboration.

Les bâtiments du domaine de la Ferme-Moore, au 670, boulevard Alexandre-Taché, datent des années 1910. Ils sont représentatifs des domaines élégants que l’on retrouvait en périphérie des villes canadiennes au début du XXe siècle. Le domaine de la Ferme-Moore a été légué au gouvernement du Canada en 1973 par Mme Virginia Parker Moore. La vision de l’aménagement du site s’appuie sur les vœux exprimés par cette dernière qui souhaitait, dans son legs aux Canadiens, que le domaine soit accessible au public.