Le hangar à bateaux de la rivière des Outaouais est une construction remarquable. Il a été conçu par l’architecte C. P. Meredith et construit entre 1914 et 1925, pour le club de canotage Ottawa New Edinburgh. Son emplacement est un lieu de canotage, de navigation de plaisance et de loisirs depuis presque un siècle.

En 2010, ce hangar à bateaux a été désigné comme édifice fédéral du patrimoine reconnu, à cause de son lien étroit avec l’histoire du canotage au Canada; de sa valeur d’ordre architectural, en tant que rare exemple du design des premiers hangars à bateaux; et de sa situation remarquable sur la rivière des Outaouais.

À propos du projet

Le projet de revitalisation du hangar à bateaux de la rivière des Outaouais vise à réparer et à actualiser les installations, et à offrir au public de nouvelles raisons de s’y rendre et d’animer ses berges. Les travaux ci-après, qui seront entrepris de juillet 2019 à juillet 2020, ont pour objectif la restauration et la réouverture du club dans l’optique d’une réutilisation adaptative quatre saisons.

Enveloppe du bâtiment

Pour préserver le caractère patrimonial du hangar à bateaux et pour permettre l’utilisation quatre saisons des deux étages supérieurs, les travaux comprendront :

  • la conservation, la peinture et la remise en place du revêtement de bois existant;
  • l’introduction d’un assemblage de mur extérieur standard comprenant une isolation thermique; des barrières continues d’étanchéité à l’eau, à l’air et à l’humidité; et une cloison sèche intérieure.
  • la conservation des fenêtres patrimoniales viables pour les réutiliser à l’étage du club, lequel demeure utilisé pendant trois saisons;
  • l’installation, sur les deux étages supérieurs, de nouvelles fenêtres s’harmonisant avec le caractère historique de l’endroit et offrant la performance thermique requise;

Accessibilité universelle

Le hangar à bateaux est situé sur un lot submergé, et l’étage inférieur « occupé », où se trouve le club, se trouve sous le niveau de la plaine inondable centennale. Ces conditions représentent un défi pour l’intégration de l’accessibilité, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Les améliorations à apporter en matière d’accessibilité universelle, lesquelles doivent conserver l’essence même de l’utilisation du bâtiment et de ses fonctions, sont les suivantes :

    • la conversion d’une aire de stationnement existante en un stationnement universellement accessible;
    • l’aménagement d’un passage piétonnier sécuritaire pour tous les usagers, à partir de la promenade Sir-George-Étienne-Cartier;
    • la création d’un sentier récréatif universellement accessible, de la promenade à la passerelle;
    • le rehaussement de la passerelle au niveau original du hall;
    • l’installation d’un ascenseur à l’intérieur du bâtiment permettant l’accès aux trois niveaux principaux du bâtiment.

    Remplacement de la passerelle

    La passerelle existante et ses fondations ont atteint la fin de leur cycle de vie utile. Elles sont maintenant non réparables et non réutilisables, et seront remplacées.

    Une nouvelle passerelle préfabriquée, en acier Corten s’harmonisant avec le style et les différents modes de transport nautiques, sera installée au niveau historique. Cette nouvelle passerelle aura une portée plus longue et atteindra l’escarpement, ce qui facilitera l’aménagement de sentiers récréatifs universellement accessibles de la promenade à la nouvelle partie surélevée.

    Le nouveau garde-corps assorti sera une réinterprétation contemporaine de la balustrade historique en bois du bâtiment.

    Services publics

    L’actualisation de l’infrastructure des services comprendra :

    • de nouveaux services sanitaires hors de la plaine inondable;
    • la mise à niveau des services électriques;
    • le raccordement du bâtiment à l’aqueduc municipal, pour l’alimenter en eau potable;
    • l’installation d’un nouveau système de gicleurs faisant partie des mises à niveau requises en matière de protection incendie.

    Participation du public

    Pour connaître tous les détails du projet et recevoir les avis sur les travaux à venir, abonnez-vous au bulletin du projet.


    Fermetures et déviations

    Le plan de gestion de circulation suivant sera en place pendant les travaux :

    Ces travaux s’inscrivent dans le cadre des projets d’infrastructure majeurs de la CCN, financés par l’investissement de 55 millions de dollars annoncé dans le budget de 2018 du gouvernement du Canada.