Temps de lecture : environ 3 minutes

Isabelle Beaudoin-Roy

Biologiste

L’ours noir est chez lui dans la forêt. Pour y être en sécurité, il faut être averti et agir avec prudence.

Normalement, l’ours noir fuit les humains. Cependant, lorsque la nourriture se fait rare, il a tendance à s’en approcher davantage, surtout s’il détecte la présence de nourriture facile d’accès ou s’il s’est habitué à la présence humaine.

Voici quelques trucs à mettre en pratique quand vous campez au parc de la Gatineau.
  • Mettez la nourriture à l’abri des animaux. Rangez-la dans le coffre de votre véhicule. Si vous ne le pouvez pas, placez-la dans un sac que vous suspendrez à un arbre, à au moins trois mètres du sol et à un mètre du tronc de l’arbre.
  • Ne laissez ni déchets ni de restes de nourriture près de l’emplacement de camping.
  • Ne mangez pas sous la tente et n’y conservez ni aliments ni cosmétiques.
  • Faites la vaisselle rapidement.

L’ours noir en hiver

L’ours noir n’est pas un véritable hibernant. Il se réveille donc parfois en hiver si on le dérange. Quand les températures hivernales sont exceptionnellement douces, il peut aussi quitter sa tanière pour de courtes périodes.

Lorsque l’ours noir se réveille, en hiver, il n’est pas à la recherche de nourriture.

Que faire si vous rencontrez un ours?

Il y a plusieurs façons de réagir quand on rencontre un ours. Vous devez toujours permettre à l’ours de s’enfuir – et assurez-vous de ne pas vous trouver entre une femelle et ses petits!

Même si chaque rencontre est différente, rappelez-vous de ces conseils utiles.
Si vous rencontrez exceptionnellement un ours l’hiver : indiquez votre présence en faisant du bruit ou en parlant d’une voix posée. Reculez lentement sans tourner le dos à l’animal, puis quittez son territoire calmement. Ne tentez pas de le prendre en photo.

En prenant quelques précautions simples, vous réduirez les risques de rencontrer un ours noir qui, d’habitude, veut éviter les humains.
  • Déplacez-vous en groupe.
  • Ne nourrissez pas les animaux.
  • Évitez d’attirer les ours avec des odeurs de nourriture.
  • Ne vous approchez jamais d’un ours; tenez-vous à bonne distance (100 mètres, soit environ 330 pieds).
  • Si vous voyez des indices de la présence d’un ours à proximité, quittez le secteur (excréments, bûches déchiquetées, roches retournées, etc.).
  • Quand vous promenez votre chien, gardez-le toujours en laisse.
Un ours noir en pleine forêt.
Peu importe votre activité, soyez conscient que ce lieu est d’abord et avant tout l’habitat d’animaux sauvages.

Le comportement de l’ours noir vous indiquera ses intentions.

L’ours noir se lève parfois sur ses pattes de derrière pour mieux voir. Il lève aussi le nez pour mieux sentir. Ces comportements, même s’ils sont accompagnés de faibles grognements, ne sont pas des signes d’agressivité.

Par contre, les claquements de dents ou un soufflement très fort sont des mises en garde. Si l’ours noir frappe le sol ou des objets avec ses pattes, ou s’il donne l’impression de charger, il vous indique clairement qu’il ne veut pas de vous sur son territoire.

Si l’ours noir attaque

Il est extrêmement rare que l’ours noir attaque un être humain. En fait, les probabilités d’être frappé par la foudre sont plus grandes que celles d’être attaqué par un ours noir.

En cas d’attaque :

  • Ne faites pas le mort. Cette technique peut être efficace face à un grizzly, mais elle ne fonctionnera probablement pas avec un ours noir.
  • Défendez-vous. Débattez-vous, criez, frappez l’ours avec une pierre, un bâton ou un aviron. Une défense énergique et vigoureuse augmente vos chances de le faire fuir.

Veuillez signaler tout comportement inhabituel d’un ours au Centre des visiteurs du parc de la Gatineau.

Si vous observez un animal dont le comportement pourrait mettre en danger les usagers du parc, communiquez avec la ligne d’urgence de la CCN. Composez le 613-239-5353.