Le secteur LeBreton et la rive québécoise

Le Musée canadien de l’histoire est une société d’État fédérale créée en vertu de la Loi sur les musées. La société supervise l’exploitation de trois musées : le Musée canadien de l’histoire, le Musée canadien de la guerre et le Musée virtuel de la Nouvelle-France. Son mandat général est d’améliorer la connaissance, la compréhension et l’appréciation des Canadiens relativement aux évènements, aux expériences, aux gens et aux objets qui reflètent et qui ont façonné l’histoire et l’identité du Canada, ainsi que d’améliorer leur connaissance de l’histoire et des cultures du monde. Les édifices uniques du Musée canadien de l’histoire (Douglas Cardinal, 1983-1989) et du Musée canadien de la guerre (Moriyama et Teshima – Griffiths Rankin Cook, 2005) sont des points marquants de la voie de la découverte de la capitale. Ces institutions jouent un rôle essentiel dans l’enrichissement de la connaissance du Canada et dans la préservation de nos traditions et de nos récits en tant que souvenirs nationaux. Résultant de concours nationaux d’architecture, les édifices qui les abritent témoignent de l’intérêt de rechercher l’excellence en design.

Au nombre des projets prévus pour le Musée canadien de l’histoire, mentionnons l’ouverture, en 2017, de la nouvelle salle de l’Histoire canadienne, conçue par Douglas Cardinal, et la mise en œuvre d’un plan directeur concernant l’extérieur du Musée. Quant au Musée canadien de la guerre, il faudra probablement agrandir ses installations sur des terrains avoisinants au cours de la période de
50 ans visée par le Plan. Enfin, une nouvelle installation regroupant des collections de Bibliothèque et Archives Canada et la nouvelle Bibliothèque centrale projetée de la Ville d’Ottawa pourrait être construite sur les plaines LeBreton.