Les éléments commémoratifs nationaux

Roses sur la Tombe du soldat inconnu

Roses sur la Tombe du soldat inconnu

En 2067, les visiteurs de la capitale découvriront la longue mémoire collective de la fédération canadienne, de même que ses luttes et ses réalisations, et ils en seront fiers. La capitale est l’endroit idéal pour célébrer les réalisations, les valeurs, les coutumes et les croyances canadiennes. C’est un endroit où les peuples autochtones du Canada sont reconnus et où les bâtisseurs de la capitale arrivés par vagues successives au pays sont honorés. C’est un endroit où les Canadiens de toute origine peuvent se rassembler et se sentir chez eux.

Au fur et à mesure de son évolution, le Canada continuera de commémorer dans sa capitale des personnes, des groupes et des évènements associés à l’histoire, à la culture ainsi qu’aux progrès ou aux réalisations scientifiques du pays, ce qui créera des points d’intérêt et des lieux de rencontre importants.

Pour répondre aux attentes de nos prédécesseurs et aux aspirations de nos contemporains, il faut s’assurer que l’importance et la répartition des monuments sont cohérentes, les édifices, adéquats, et le design urbain, d’une qualité qui résiste à l’épreuve du temps.

Patrimoine canadien a le mandat de développer l’intérêt des Canadiens pour leur pays et leur capitale. Depuis 2013, ce ministère est responsable des activités d’interprétation et de commémoration dans la capitale concernant des évènements ou des personnages importants, de même que de l’organisation de grandes activités publiques et de promotion, telles que la fête du Canada, le Bal de Neige, les programmes éducatifs et les visites dans la capitale. Ces activités et d’autres à mettre au point au cours des prochaines années sont conçues en étroite collaboration avec les organismes régionaux de tourisme, les promoteurs d’activités et la CCN, ainsi qu’avec les municipalités.

En 2067, la capitale aura établi un réseau plus complet d’éléments commémoratifs pour informer les générations futures. Suivant la longue tradition des capitales du monde de glorifier l’histoire militaire de leur pays et ceux qui se sont portés à sa défense, on continuera de dédier certains de ces éléments à des réalisations militaires canadiennes. Le réseau actuel compte également des éléments commémoratifs qui honorent des dirigeants politiques. Au cours des prochaines décennies toutefois, de nouveaux éléments commémoratifs devraient être édifiés pour souligner les réalisations de la société civile, notamment dans les sphères sociale, culturelle et scientifique et sur les questions autochtones, qui sont actuellement sous-représentées dans le paysage commémoratif de la capitale.

L’attribution de noms de personnes ou d’évènements à des lieux constitue un moyen de commémoration largement répandu dans les villes et capitales du monde. La CCN a instauré une politique de toponymie pour donner à des routes, à des parcs, à des lieux publics et à des édifices fédéraux le nom de Canadiens qui ont contribué de manière importante au développement du pays.


Principales orientations stratégiques pour les 50 prochaines années

  1. Le Monument commémoratif de guerre du Canada, situé à la place de la Confédération, est et sera toujours le principal monument commémoratif de la capitale. Lieu de rassemblement central pour la cérémonie du jour du Souvenir, et emplacement de la Tombe du soldat inconnu, cette place doit être préservée et entretenue à la mémoire de tous les Canadiens qui ont servi leur pays ou qui ont donné leur vie pour lui. Pour souligner le 100e anniversaire de ce monument en 2039, le gouvernement aura réaménagé l’espace public qui l’entoure afin d’y accueillir un plus grand nombre de visiteurs. Le Monument commémoratif de guerre du Canada demeurera le plus haut monument commémoratif de la capitale, et la CCN veillera à ce que tous les monuments commémoratifs qui seront érigés dans le futur soient de taille plus modeste.
  2. La CCN travaillera avec Patrimoine canadien et d’autres ministères et organismes fédéraux afin de célébrer les principaux anniversaires de la Confédération, de commémorer des évènements marquants de l’histoire canadienne et de souligner le rôle du Canada sur la scène mondiale et comme terre de démocratie.
  3. En partenariat avec des ministères fédéraux et des groupes de soutien communautaires, la CCN veillera à l’entretien des éléments commémoratifs existants. Notamment, les monuments commémoratifs plus anciens, comme les arches commémoratives de la Deuxième Guerre mondiale, devront être restaurés. Un programme permanent de restauration permettra d’assurer la préservation des monuments en vue du bicentenaire.
  4. La CCN déterminera les lieux de commémoration futurs afin de veiller à ce qu’ils soient répartis de manière logique dans la région de la capitale nationale. La CCN travaillera avec SPAC et Patrimoine canadien à l’établissement d’une stratégie de commémoration renouvelée visant à diversifier les thèmes et les modes de commémoration et à favoriser les méthodes novatrices.
  5. La CCN établira des lignes directrices en matière de design urbain pour définir une hiérarchie de l’importance des éléments commémoratifs et veiller à leur compatibilité avec les usages des terrains avoisinants. Ce guide servira à encadrer la commémoration thématique, y compris les éléments commémoratifs de nature politique, historique et militaire, de même que les réalisations sur les plans social, culturel et scientifique.
  6. La CCN continuera de reconnaître les contributions marquantes au développement du pays au moyen de la toponymie. Elle se fondera sur sa politique en la matière pour guider les décisions futures.