Les missions diplomatiques

La capitale du Canada est ouverte sur le monde. De plus en plus, elle accueille de grandes manifestations d’envergure internationale, ce qui accroît sa visibilité sur la scène mondiale et contribue à l’influence du Canada dans les affaires du monde. C’est un lieu qui favorise le commerce, les échanges culturels et la compréhension mutuelle avec les gouvernements étrangers. Les missions diplomatiques qui s’y trouvent dispensent des services essentiels aux Canadiens qui souhaitent visiter d’autres pays, y faire du commerce ou entretenir des liens avec eux.

Les missions diplomatiques, ce qui comprend les ambassades, les
hauts-commissariats, les chancelleries et les résidences diplomatiques, font partie du tissu urbain de la capitale. La plupart d’entre elles se trouvent à moins de trois kilomètres de la colline du Parlement, et près de la moitié (49 p. 100) de celles qui sont situées dans la capitale se trouvent dans le secteur du cœur. D’autres missions situées dans le secteur urbain intérieur d’Ottawa se trouvent dans les quartiers centraux comme la Côte-de-Sable et le centre-ville.

En 2067, la présence internationale sera encore plus importante dans la capitale, car de nouveaux emplacements pour accueillir des missions diplomatiques compléteront ceux des ambassades actuelles installées sur le boulevard de la Confédération et ses prolongements. De plus, une meilleure identification des ambassades, qu’elles soient installées dans un édifice distinct ou dans un immeuble de bureaux d’un complexe à usage mixte, permettra aux visiteurs de les reconnaître plus facilement. Enfin, on mettra en valeur la présence internationale dans la capitale en accueillant des organisations étrangères, en élaborant un plan d’emplacements privilégiés à l’intention des missions étrangères et en promouvant l’architecture internationale de grande qualité et le design adapté au contexte.


Principales orientations stratégiques pour les 50 prochaines années

  1. La CCN, en collaboration avec Affaires mondiales Canada et la Gendarmerie royale du Canada, continuera d’aider les missions étrangères à trouver des locaux adéquats en vue d’améliorer la dimension internationale de la capitale.
  2. La CCN tiendra un inventaire des terrains propices à la construction de nouvelles ambassades et, au besoin, pourrait acquérir de nouveaux terrains à cette fin. Cet exercice se fera en consultation avec les municipalités.