Un plan stratégique pour les liens interprovinciaux et le transport durable dans la région de la capitale du Canada

La CCN, en collaboration avec ses partenaires provinciaux et municipaux, dirige l’élaboration du Plan intégré à long terme sur les liens interprovinciaux. Ce plan recommande la meilleure façon de gérer la congestion occasionnée par les déplacements d’une rive à l’autre de la rivière des Outaouais, de maintenant jusqu’en 2050.

Il est particulièrement important de dresser un tel plan aujourd’hui, car il est prévu que la circulation des personnes et des marchandises entre Ottawa et Gatineau ira croissant.

Pour améliorer à long terme les conditions environnementales, sociales et économiques dans la région de la capitale du Canada, il est donc primordial de trouver des solutions permettant aux personnes et aux marchandises de franchir la rivière des Outaouais plus facilement et plus efficacement.

Ce plan fait partie d’une série d’initiatives de la CCN et de SPAC visant à assurer la sécurité et le fonctionnement continus des liens interprovinciaux dans la région de la capitale du Canada. Pour en savoir plus sur les études en cours, cliquez ici

Dernières nouvelles du projet

À l'automne 2020, plus de 1 300 participants ont pris part à la première phase d'une série de consultations publiques et de séances avec les parties prenantes sur le projet.

Les commentaires recueillis au cours du processus de participation seront examinés et pris en compte dans la mise au point de la vision, des objectifs et des principes directeurs du plan. Ils aideront également à définir l’éventail de scénarios à évaluer au cours de la prochaine phase.

Nous vous reviendrons d’ici la fin de 2020 ou au début de 2021 à propos des scénarios possibles.

Nous remercions tous les participants à cette première étape du processus. Un rapport de consultation publique sera publié avant la prochaine consultation publique.

Contexte

À l’heure actuelle, il y a neuf liens interprovinciaux dans la région de la capitale du Canada, soit sept ponts et deux traversiers. Les cartes ci-après (pièce 1) montrent leur emplacement.

Pièce 1 : Cartes des ponts et des traversiers interprovinciaux dans la région de la capitale du Canada

Les deux traversiers sont situés aux extrémités est et ouest de la région.

La région de la capitale du Canada, qui comprend principalement les villes d’Ottawa et de Gatineau (séparées par la rivière des Outaouais) ainsi que la municipalité régionale de comté (MRC) des Collines-de-l’Outaouais, est un carrefour intégré d’activités économiques, sociales et touristiques. C’est également l’une des régions métropolitaines les plus populeuses du Canada.

Certains des cinq ponts routiers interprovinciaux ont atteint, ou même dépassé, leur capacité pour ce qui est des déplacements en auto, ce qui entraîne de la congestion et des retards en période de pointe. La population d’Ottawa-Gatineau devrait connaître une croissance de l’ordre d’un cinquième (19 % ou approximativement 300 000 personnes), ce qui augmentera la pression sur les déplacements interprovinciaux.

Les études antérieures ont montré que d’ici 2030, les ponts routiers interprovinciaux existants auront dépassé la capacité pour laquelle ils ont été conçus.

À propos du Plan

Le Plan intégré à long terme sur les liens interprovinciaux propose un modèle de collaboration avec les organismes partenaires, dans le but d’établir une vision à long terme et des stratégies en matière de circulation interprovinciale des personnes et des marchandises dans la région jusqu’en 2050. Le plan considère les liens interprovinciaux comme faisant partie d’un « système complet »; il favorisera la prospérité et la qualité de vie continues dans la région et satisfera aux besoins environnementaux, économiques et sociaux des collectivités et des entreprises.

Objectifs

Voici quels sont les objectifs du plan :

  • Améliorer la circulation des personnes et des marchandises sur les ponts existants.
  • Évaluer la façon dont les modifications prévues à certains des ponts influeront sur la demande en matière de déplacement interprovincial et sur le profil des déplacements dans l’avenir. Par exemple, quelles seront les incidences du changement de vocation du pont Alexandra pour en faire un pont essentiellement destiné aux piétons et aux cyclistes?
  • Recommander des solutions novatrices pour satisfaire aux besoins futurs en matière de déplacements, y compris la façon d’améliorer le transport public d’une rive à l’autre de la rivière des Outaouais pour rendre les déplacements à pied ou à vélo plus simples et plus sécuritaires, et pour améliorer la gestion de la congestion.
  • Recommander des stratégies susceptibles de réduire la circulation interprovinciale des camions lourds qui transitent par le centre de la capitale.
  • Tenir compte des dernières tendances en matière de télétravail (comme le travail à domicile) et des innovations technologiques pouvant influer sur la façon dont les personnes se déplacent.
  • Recommander un cadre de gouvernance réalisable de la planification du transport interprovincial, qui soit davantage axé sur la collaboration et s’adapte mieux aux besoins.

Processus et échéancier

Dans le budget fédéral de 2019, il est demandé à la CCN d’élaborer, en collaboration avec les administrations provinciales et municipales, un plan intégré à long terme des liens interprovinciaux.

Ce plan est en cours d’élaboration et comporte quatre phases.

Vision et principes directeurs (été-automne 2020)

La phase 2 porte sur la vision à long terme, les objectifs et les principes directeurs qui aideront à évaluer des options pour améliorer la circulation des personnes et des marchandises d’une rive à l’autre de la rivière des Outaouais, de maintenant jusqu’en 2050. Ces éléments reposent sur la recherche effectuée au cours de la phase 1. Ils se préciseront en fonction des commentaires formulés par les intervenants et le public.

Besoins et possibilités (printemps 2020)

La phase 1 établit les fondements du plan. Y sont décrits le contexte actuel, les tendances et les perspectives qui influeront sur les besoins à long terme de la région en matière de transport. Cette phase est terminée.

Élaboration et évaluation de scénarios (automne-hiver 2020-2021)

La phase 3 vise à élaborer et à évaluer différents scénarios à long terme pour l’avenir. Au cours de cette phase, seront envisagés les avenirs possibles qui contribueront à orienter les décisions pour la région, y compris l’infrastructure et les directives stratégiques nécessaires à la concrétisation de la vision du plan.

Pour cette phase, on aura recours à des outils de modélisation et de l’analyse technique, et les investissements actuels et prévus en matière de transport dans la région seront pris en compte. Elle profitera également des réactions du public et des intervenants à propos des différents scénarios.

Plan stratégique (printemps 2021)

La phase 4 consiste à finaliser le plan en précisant le scénario choisi et les stratégies connexes. Une version provisoire du plan sera rendue publique afin de recueillir des commentaires.

Participation – Faites-nous part de votre vision, de vos préoccupations et de vos idées

Le processus prévoit et accueille favorablement la participation de la Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg et des Algonquins de la Première Nation Pikwakanagan, du public et des intervenants.

Déroulement prévu du processus de participation :

  • Première ronde de participation : Présenter le plan stratégique et recueillir les commentaires sur la vision, les principes directeurs et les critères d’évaluation, dans le but d’évaluer les solutions possibles (appelées « scénarios ») élaborées au cours de la phase 2.
  • Deuxième ronde de participation : Inviter le public à formuler des commentaires sur un éventail de scénarios possibles en matière de transport interprovincial, en s’inspirant de l’analyse réalisée au cours de la phase 3.
  • Troisième ronde de participation : Présenter le scénario préféré (sur le plan technique) en matière de transport interprovincial et recueillir les commentaires qui aideront à mettre au point et à finaliser le plan.
  • Quatrième ronde de participation : Présenter la version provisoire définitive du plan et recueillir les commentaires.

Tenez-vous au courant