Nous sommes à réviser le Plan stratégique du Sentier de la capitale. Le plan actualisé présentera une vision idéale du réseau de sentiers polyvalents de la région de la capitale du Canada.

Qu’est-ce que le Sentier de la capitale?

Le Sentier de la capitale forme un réseau de plus de 220 kilomètres de sentiers polyvalents hors route. C’est un parcours de découverte très fréquenté et un moyen d’accéder à diverses destinations en traversant de nombreux milieux différents.

Par son étendue et la diversité des milieux qu’il traverse, le Sentier de la capitale procure aux résidants et aux visiteurs des expériences où la beauté naturelle, le patrimoine culturel et l’importance symbolique de la région de la capitale du Canada sont mis en relief.

Dernière version du plan

Les sections ci-après ne fournissent qu’un aperçu de certaines politiques et initiatives décrites dans le plan. Pour prendre connaissance de l’ensemble des propositions, consultez la version complète du Plan stratégique du Sentier de la capitale 2020.

Nouveautés du plan

Le plan vise à harmoniser et à améliorer le réseau de sentiers de la région de la capitale du Canada. Il présente les orientations et les stratégies qui permettront d’offrir les meilleurs sentiers polyvalents possible dans la région.

Cliquez ici pour agrandir la carte.

Voici des exemples d’initiatives qui sont proposées dans le plan.

Le plan définit pour la première fois un cadre clair qui consolide l’identité du Sentier de la capitale. Il oriente aussi sa croissance future dans le contexte du réseau élargi de mobilité active. Voici ce que prévoit le plan en matière d’harmonisation et de connectivité :

  • Définir le Sentier de la capitale comme un réseau distinct des réseaux municipaux, mais qui leur est complémentaire.
  • Offrir des parcours de rechange sécuritaires, pittoresques et agréables aux bandes cyclables et aux trottoirs.
  • Ajouter 90 kilomètres de tronçons offrant de nouveaux liens à l’intérieur et aux abords du réseau existant.
  • Créer des points de jonction clairs entre le Sentier de la capitale et les réseaux municipaux.
  • Faciliter les déplacements, et harmoniser le réseau régional de mobilité active.
  • Faire appel à la collaboration étroite avec les villes sur les questions communes, comme la sécurité, l’orientation et l’éclairage.

Des segments du Sentier de la capitale traversent des milieux écologiques vulnérables et des zones riveraines sujettes aux inondations. Le plan prévoit donc plusieurs mesures visant à améliorer la résilience des sentiers et à favoriser la durabilité, dont celles qui suivent.

  • Utiliser des techniques écologiques et durables de construction des sentiers.
  • Concevoir les sentiers se trouvant dans les zones inondables de manière à ce qu’ils soient résistants aux inondations.
  • Établir des détours pour répondre aux besoins des usagers.
  • Construire des structures surélevées, comme des ponts, des trottoirs de bois et des sentiers sur digue, dans les zones basses.
  • Stabiliser la berge au moyen de technique de bio-ingénierie.
  • Éviter que les sentiers traversent des zones écologiques dans la mesure du possible. Si ce n’est pas possible, limiter les effets nuisibles sur les zones vulnérables.

Le plan prévoit l’éclairage des tronçons achalandés des sentiers afin de les rendre plus sécuritaires. Il tient compte des effets néfastes de l’éclairage sur l’environnement. Les secteurs suivants sont priorisés pour l’installation d’éclairage de sécurité :

  • les tunnels et passages inférieurs qui ne sont pas suffisamment éclairés pendant la journée ou dont l’éclairage ambiant est insuffisant
  • les tronçons de sentier donnant accès à d’importantes destinations pendant la nuit, comme les installations communautaires, les écoles et les pôles de transport en commun
  • les points de conflit potentiel, comme les intersections routières et les passages

Afin de rendre l’expérience des usagers du réseau plus sécuritaire et agréable, le plan prévoit de nouvelles normes de conception de sentiers, dont celles qui suivent.

  • Séparer les piétons et les cyclistes dans les zones achalandées où ces deux groupes d’usagers occupent une grande partie du sentier.
  • Aménager des « zones de vitesse réduite », et utiliser des techniques de ralentissement de la circulation dans les zones où les piétons sont nombreux.
  • Promouvoir les comportements respectueux chez les usagers.
  • Obliger les usagers les plus rapides à céder le passage aux usagers plus lents ou plus vulnérables.

Le Sentier de la capitale sera entretenu en hiver en vue d’offrir aux usagers des possibilités d’exploration et de découverte de la région. Le plan comprend des méthodes pour améliorer le confort des usagers et la qualité de leur expérience de plein air hivernal, dont celles qui suivent.

  • Faciliter la pratique de diverses activités hivernales sur le Sentier de la capitale, dont la marche, le vélo, le ski et la raquette, en offrant des sentiers déneigés, damés et enneigés.
  • Déneiger les points de jonction essentiels, comme les ponts et les liens urbains, pour favoriser la mobilité en hiver dans les zones urbaines à haute densité.
  • Relier les usagers aux points d’intérêt des activités et événements hivernaux, dont le canal Rideau, les sites de Bal de Neige et les stations-chaleur.

Révision du Plan stratégique du Sentier de la capitale

Le but du plan stratégique est de fournir un cadre de planification à long terme et de gestion quotidienne du Sentier de la capitale. Le précédent plan relatif aux sentiers ayant été approuvé en 2006, une mise à jour était essentielle pour répondre aux nouvelles réalités.

Échéancier

La révision du plan se déroule en quatre étapes, au cours desquelles le public et les parties prenantes sont consultés.

Évaluation, recherche et analyse des conditions actuelles (été-automne 2017)

Relations avec les groupes d’intérêt (envoi d’une lettre) : lundi 20 novembre 2017

Examen de la vision et des orientations stratégiques (hiver-printemps 2018)

  • Réunion avec les groupes d’intérêt : mercredi 7 février 2018
  • Présentation et atelier public : 21 et 22 février 2018
  • Sondage en ligne : du 26 juin au 16 juillet 2018

Ébauche du nouveau plan stratégique (été-automne 2019)

  • Réunion avec les groupes d’intérêt : fin de l’automne 2019
  • Sondage en ligne : début de 2020
Approbation de la version définitive du plan (automne 2020)

Au cours des étapes précédentes, nous avons mobilisé divers groupes de parties prenantes. Ceux-ci comprennent la Ville d’Ottawa, la Ville de Gatineau, les premiers répondants municipaux, les intervenants fédéraux, des organisations non gouvernementales (y compris des groupes de cyclistes et des groupes de défense de l’environnement) et le grand public.

Nous avons aussi sollicité les avis du Comité consultatif de l’urbanisme, du design et de l’immobilier et du conseil d’administration de la CCN tout au long du projet.

Les rapports de consultation publique présentent une vue d’ensemble des commentaires que nous avons reçus jusqu’à maintenant.

Prochaines étapes

Les commentaires recueillis dans le cadre de la dernière consultation en ligne (mai et juin 2020) seront intégrés à la version définitive du plan. Nous soumettrons ensuite le Plan stratégique du Sentier de la capitale à l’approbation du conseil d’administration de la CCN en octobre 2020.

Tenez-vous au courant