La CCN a entrepris la création d’une vision renouvelée des plaines LeBreton, qui verra naître une destination dynamique dans la capitale; un quartier complet où il fait bon vivre, travailler et se divertir. Apprenez-en plus sur le contexte et le processus du projet ici.

Plan directeur conceptuel préliminaire

Le 23 janvier 2020, le conseil d’administration de la CCN a approuvé le plan directeur conceptuel préliminaire des plaines LeBreton.

Guidé par les commentaires du public, ce plan préconise un milieu qui donne priorité aux piétons et aux cyclistes; un milieu entouré de places et de parcs animés et actifs, dont le dynamique secteur des aqueducs, les berges de la rivière des Outaouais et un vaste parc de destination. Le futur quartier résidentiel diversifié des plaines LeBreton sera desservi par des commerces de détail et des lieux de travail, et tirera profit de l’accès direct à deux stations du train léger sur rail (TLR).

Cliquez ici pour agrandir la carte.

Le plan directeur conceptuel préliminaire traite de ce qui suit :

  • la structure d’ensemble du quartier
  • les parcs et les espaces publics
  • les emplacements possibles pour d’éventuels établissements d’importance
  • les réseaux de sentiers, de trottoirs et de routes
  • l’aménagement du territoire
  • la hauteur et la volumétrie des bâtiments
  • les lignes directrices sur l’aménagement urbain

Lire le plan directeur conceptuel préliminaire au complet

Tout lire sur la stratégie d’aménagement du territoire; la stratégie sur les parcs et les espaces ouverts; et de la stratégie sur la mobilité.

Secteurs

Les plaines LeBreton comprendront quatre secteurs, chacun doté de caractéristiques distinctives.

La CCN déterminera l’ordre d’aménagement des parcelles, des parcs et des espaces ouverts au cours de la phase de planification de la mise en œuvre du projet Bâtir LeBreton, c’est-à-dire pendant premier semestre de 2020.

Cliquez ici pour agrandir la carte.

Secteur des aqueducs

Noyau des plaines LeBreton, le secteur des aqueducs est un espace culturel dynamique; un quartier de divertissement débordant dans les espaces publics, le long des deux aqueducs intégrés au réseau historique de distribution d’eau d’Ottawa.

Secteur des plaines

Essentiellement résidentiel, le secteur des plaines est caractérisé par des rues intimes et piétonnières et divers types de logements.

Secteur de la rue Albert

Le secteur de la rue Albert, à usage mixte, est délimité par la future installation commune de la Bibliothèque publique d’Ottawa et de Bibliothèque et Archives Canada, à l’est, et par un éventuel centre d’événements majeurs ou une autre grande installation, à l’ouest. Le long de la rue Albert sont prévus des espaces pour des logements, des bureaux, des commerces et des services.

Secteur des parcs

Le secteur des parcs combine le patrimoine industriel des lieux et les éléments naturels déterminants qui s’y trouvent, formant un vaste parc incomparable doté d’aménagements du domaine public et attirant les visiteurs de toute provenance à de l’extrémité ouest du quartier.

Stratégies du plan directeur conceptuel

Les secteurs définis plus haut sont le reflet de trois stratégies issues du plan directeur conceptuel préliminaire.

Les plaines LeBreton constitueront un carrefour florissant qui offrira divers types de logements, des bureaux, des commerces, des restaurants, des services et des activités culturelles. L’aménagement du territoire proposé pour l’ensemble des plaines LeBreton aidera à édifier un quartier dynamique et à usage mixte, tout en demeurant suffisamment souple pour s’adapter à l’évolution des besoins et des possibilités.

Les parcs et autres aménagements du domaine public sont au cœur de ce qui rendra les plaines LeBreton uniques. Reliant les plaines LeBreton d’est en ouest, en passant par son centre dans le secteur des aqueducs, l’eau constitue l’épine dorsale de cette stratégie. Toutes les considérations relatives au domaine public contribueront d’une façon ou d’une autre à mettre en valeur la rivière des Outaouais, le canal d’amenée Nepean et le réseau historique de distribution d’eau de la ville, dont les aqueducs. Elles incorporeront divers éléments reflétant le fait que ce sont des lieux d’appartenance pour les Ottaviens et des destinations en elles-mêmes, dans la capitale — dont elles font intégralement partie.

Le plan directeur conceptuel encourage la mobilité humaine dans tous les aspects de sa conception et adopte, pour les rues partagées internes, un design inspiré de l’approche « Woonerf ». En faisant intentionnellement de LeBreton un quartier universellement accessible, orienté vers le transport collectif et accordant la priorité au transport actif, la conception du quartier favorisera un style de vie typiquement urbain qui répond aux besoins quotidiens de ses résidants sans qu’ils aient besoin de la voiture.

D’ici l’automne 2020, cinq nouvelles stratégies s’ajouteront aux trois stratégies du plan directeur conceptuel préliminaire :

  1. la stratégie d’infrastructure
  2. la stratégie de développement durable
  3. la stratégie de liaison avec les Autochtones
  4. la stratégie sur la culture et le patrimoine
  5. la stratégie de prix abordables

Résultats des consultations publiques

Le plan directeur conceptuel des plaines LeBreton s’appuie sur les commentaires reçus lors des consultations publiques.

Plus de 2 000 personnes ont participé à chaque consultation publique. Dans l’ensemble, les commentaires du public sur le plan directeur conceptuel provisoire et les idées présentées en novembre-décembre 2019 étaient positifs et validaient l’orientation du travail de la CCN. Voici les points saillants des principaux changements découlant des commentaires du public, que la CCN a apportés au plan directeur conceptuel.

  • le nombre de secteurs a été réduit à quatre;
  • les possibilités d’aménager des petits parcs de quartier et des espaces récréatifs exploités par le secteur privé se sont accrues;
  • des exigences visant la présence d’arbres se sont ajoutées pour les parcs, les rues et d’autres éléments du domaine public;
  • l’importance d’offrir des programmes toute l’année dans les parcs, les rues et à diverses installations du domaine public a été mise en évidence;
  • les sentiers ont été séparés pour satisfaire aux besoins des piétons et des utilisateurs plus rapides (cyclistes, adeptes de patin à roues alignées);
  • le recul, à la base, de la partie élevée des grands immeubles a été augmenté pour accentuer l’effet que les bâtiments semblent de taille moyenne;
  • des emplacements sont prévus pour les commerces de grande taille désirables, à des endroits stratégiques (p. ex. une épicerie);
  • des endroits où pourraient se construire des établissements à usage institutionnel ont été désignés.

Les commentaires du public ont certes aidé la CCN à peaufiner le plan, mais une part considérable de ces commentaires lui ont aussi fourni une orientation utile et des idées pour sa planification de la mise en œuvre, qui se déroulera au cours du premier semestre de 2020. Les commentaires sur les mesures de durabilité; les types de logements et le souhait qu’ils soient abordables; la présence et la participation des Autochtones; les arts; le patrimoine et divers éléments culturels, par exemple, lui ont procuré des renseignements utiles pour cette étape.