Accroître l’accès public aux berges de la capitale fait partie des priorités de la CCN. En vue de donner suite à cet engagement, nous avons fait l’acquisition de la propriété riveraine du 210, rue Laurier, à Gatineau, au Québec, que l’on connait comme le domicile de la Congrégation des Servantes de Jésus‑Marie.

Conformément au Plan d’aménagement des terrains riverains situés au nord de la rivière des Outaouais, nous donnerons aux lieux une autre vocation après que le bail en vigueur aura pris fin, soit après mars 2020. Le bâtiment principal et les terrains qui l’entourent seront intégrés au parc Jacques-Cartier.

À propos du projet

Nos principaux objectifs

  • Mettre en valeur le parc Jacques-Cartier en tant qu’espace naturel public et récréatif.
  • Mettre en évidence l’histoire du monastère et préserver ses éléments patrimoniaux.
  • Améliorer l’accès public au parc des deux côtés du monastère.

Visite de la propriété

La vidéo qui suit présente les projets envisagés pour les différents secteurs de la propriété.

Ces projets comprennent les suivants :

  • Mettre en valeur l’histoire du monastère et conserver les éléments du bâtiment et des terrains environnants qui lui confèrent sa valeur patrimoniale.
  • Donner au bâtiment une vocation qui ajoutera à l’espace public récréatif du parc Jacques‑Cartier.
  • Réaménager les espaces derrière le bâtiment afin de les intégrer au parc Jacques-Cartier.
  • Transformer en parc la partie arrière du stationnement située au sud du monastère, et l’intégrer au parc Jacques-Cartier Sud.
  • Maintenir un couvert forestier pour contribuer au cadre paysager de la rivière et prévenir l’érosion.
  • Élargir l’herbier aquatique sous le pont Macdonald-Cartier en reliant les deux herbiers aquatiques existants situés devant le monastère et le parc Jacques-Cartier Nord.
  • Assurer un lien riverain entre le parc Jacques-Cartier Sud et le boulevard Sacré-Cœur.
  • Permettre la construction d’un stationnement souterrain pour appuyer les nouvelles fonctions du bâtiment sur les terrains situés au nord du monastère.
  • Envisager d’agrandir le bâtiment afin d’offrir plus d’espace pour les nouveaux usages.

Processus et échéancier

En octobre 2018, la CCN a mené une consultation publique en personne et en ligne dans les buts suivants :

  • Recueillir des commentaires et des idées sur les usages futurs possibles du monastère de la Congrégation des Servantes de Jésus-Marie.
  • Mieux comprendre les préférences du public concernant les usages possibles du bâtiment.
  • Fournir une orientation pour la sollicitation de propositions d’affaires d’éventuels occupants et leur examen.

Le rapport de consultation publique est accessible ici.

La prochaine étape consistera pour la CCN à chercher de nouveaux locataires pour la propriété.

Un riche legs historique

La congrégation des Servantes de Jésus-Marie, une communauté religieuse contemplative et cloîtrée, habite les lieux depuis 1902. Établie à l’origine à Masson en 1894, elle s’est déplacée à Aylmer en 1898 pour enfin élire domicile à Hull en 1902 en raison de son développement et de ses besoins croissants.

Le monastère comptant 82 pièces, il est devenu trop grand pour la congrégation, et les sœurs ont décidé de déménager dans un autre endroit qui répond mieux à leurs besoins actuels.

Au cours du siècle dernier, les Servantes de Jésus-Marie et le monastère même en sont venus à occuper une place particulière au sein de la collectivité locale et dans l’histoire de la région de l’Outaouais. En fait, elle est la seule congrégation fondée en Outaouais. La magnifique chapelle du monastère accueille le public depuis sa construction en 1926. Le pape Jean-Paul II y a célébré une messe en 1984.

La vidéo ci-dessous offre des vues uniques et exclusives de l’intérieur du monastère.

Projet d’histoire orale

En novembre 2017, le Programme du patrimoine de la CCN a lancé un projet d’histoire orale avec les Servantes de Jésus-Marie.

Le but du projet était de mieux comprendre l’histoire du bâtiment et de cette congrégation de sœurs cloîtrées qui y ont vécu pendant plus de 100 ans.

Le projet a été réalisé en collaboration avec le Réseau du patrimoine de Gatineau et de l’Outaouais et la Société d’histoire de l’Outaouais, de même qu’avec la participation de la Ville de Gatineau. Une stagiaire du programme d’histoire publique de l’Université Carleton a aussi travaillé au projet avec la CCN de janvier à avril 2018.

Les entrevues offrent un éclairage précieux sur l’histoire et l’évolution de la congrégation au cours du dernier siècle. Transmettant une partie du patrimoine intangible du monastère, elles constituent aussi une source de référence inestimable pour l’aménagement futur des lieux et les interventions qui y seront effectuées.