Communiqué

Publié le 25 juin 2020


La Commission de la capitale nationale (CCN) a présenté aujourd’hui à son conseil d’administration les résultats techniques issus de la mise à jour des études de 2013 concernant trois corridors potentiels pour un sixième lien interprovincial entre les villes d’Ottawa et de Gatineau.

Figurant au budget fédéral de 2019, les travaux visaient à mettre à jour les études techniques réalisées auparavant par la CCN pour tenir compte des nouvelles données sur le transport, des techniques récentes de modélisation de la qualité de l’air, des plans immobiliers et d’utilisation du sol et d’autres données socioéconomiques. Ils ne comprennent pas la recommandation d’un corridor en particulier.

La mise à jour des études de 2013 a porté uniquement sur les aspects techniques d’un éventuel sixième lien interprovincial. Elle visait huit rapports techniques concernant les trois emplacements qui suivent, soit ceux qui avaient été définis comme ayant le plus grand potentiel.

  • Île Kettle (corridor 5) : Ce corridor relierait l’autoroute 50, à la hauteur de la montée Paiement à Gatineau, à la promenade de l’Aviation à Ottawa, jusqu’à l’autoroute 417.
  • Île Lower Duck (corridor 6) : Ce corridor relierait l’autoroute 50, à la hauteur du boulevard Lorrain à Gatineau, à la route 174, à la hauteur de la bretelle du chemin de Montréal.
  • Baie McLaurin (corridor 7) : Ce corridor s’étendrait de l’autoroute 50, à la hauteur d’un nouveau chemin situé à l’est de l’aéroport de Gatineau, jusqu’au tracé du corridor 6 du côté d’Ottawa.

La mise à jour des études techniques éclairera toute considération future de ce projet. Des travaux de planification comprendraient une étude d’impact prévoyant de vastes consultations auprès du public et des parties prenantes, de même que la mise à profit des résultats du plan intégré à long terme sur les liens interprovinciaux.

Plan intégré à long terme des liens interprovinciaux

Conformément à ce qui est prévu au budget de 2019, la CCN élabore un plan intégré à long terme des liens interprovinciaux, qui confirmera la vision, les politiques et les priorités en matière d’infrastructure pour les déplacements interprovinciaux durables à l’horizon de planification 2050.

Ce plan constituera un schéma directeur pour appuyer la prise de décisions intégrée et coordonnée sur le transport interprovincial multimodal par la Ville d’Ottawa et la Ville de Gatineau, les provinces de l’Ontario et du Québec et le gouvernement fédéral. Son élaboration se fera donc en collaboration avec ces partenaires.

Le plan tiendra compte des grandes tendances en matière de mobilité, des besoins et des plans en matière de transport à long terme des partenaires municipaux, de même que des grandes tendances sociales comme les changements climatiques et les modes de mobilité futurs. Les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les comportements de transport dans la région seront également prises en compte.

La CCN reconnait l’importance du rôle de ces parties prenantes et du public dans le transport interprovincial, et elle est résolue à élaborer et à organiser de vastes activités de mobilisation et de consultation. Une première ronde de consultations publiques devrait débuter en septembre 2020.

D’autres renseignements seront communiqués bientôt.


Fiche d’information – Résumé des conclusions
Liens interprovinciaux – Mise à jour des études techniques

Les travaux visaient à mettre à jour huit rapports environnementaux et techniques de 2013. Les études qui ont été mises à jour portaient sur les trois corridors qui avaient été jugés comme ayant le plus de potentiel pour un lien avant 2013.

Voici les principales constations :

Étude de transport

  • Les résultats importants n’ont relativement pas changé par rapport aux résultats des analyses précédentes.
  • Les résultats indiquent que le corridor 5 attirerait le plus grand nombre de déplacements en transport en commun.
  • Les résultats indiquent que c’est le corridor 6 qui attirerait le plus de trafic vers le nouveau pont et qui drainerait le plus celui des ponts existants.
  • Les résultats indiquent que le corridor 5 attirerait le plus grand nombre de déplacements par camion.

Rapport sur le bruit et les vibrations

  • Les résultats correspondent à ceux de 2013.
  • Le corridor 7 est celui qui aurait le moins d’incidence.

Rapport sur la qualité de l’air

  • Les résultats correspondent à ceux de 2013.
  • Le corridor 5 devrait entrainer la plus faible concentration de polluants, suivi des corridors 7 et 6.

Rapport sur l’utilisation du sol et les biens fonciers

  • La zone touchée par le corridor 6 serait la moins étendue, suivie de près par celles des corridors 5 et 7.
  • Selon le rapport de 2013, la zone touchée par le corridor 5 était la moins étendue.

Étude sur le potentiel de développement économique

  • Les résultats correspondent à ceux de 2013.
  • Le corridor 7 présente le plus de potentiel pour de nouveaux emplois.

Rapport sur les pêches et les habitats aquatiques

  • Les résultats sont relativement inchangés.

Rapport sur l’environnement naturel et addenda

  • Les corridors 5 et 6 présentent le moins de contraintes.
  • Les deux présentent des contraintes modérées.

Rapport sur l’histoire autochtone

  • L’ensemble des corridors ne présente aucune contrainte.


Renseignements aux médias

Mario Tremblay
Relations avec les médias – CCN
613-859-9596
mario.tremblay@ncc-ccn.ca