L’inondation de 2019 a gravement endommagé l’escarpement derrière la colline du Parlement. Elle a causé une érosion à la base de la pente, qui est maintenant instable et vulnérable à une plus grande érosion. De plus, elle a exposé des sols potentiellement contaminés.

La CCN collabore avec des partenaires fédéraux pour régler la situation et effectuera des travaux à l’automne 2022 et à l’été 2023.

Incidence des travaux

Un tronçon du sentier de la Rivière-des-Outaouais, qui passe derrière la colline du Parlement, sera fermé pendant les travaux.

À propos du projet

En 2019, après les inondations, la CCN a effectué une première inspection et a retiré les arbres considérés comme dangereux et instables. Nous avons ensuite clôturé la zone pour restreindre l’accès du public au sol exposé, puis renforcé une petite section de l’escarpement fortement endommagé avec un enrochement pour l’aider à résister à de nouvelles inondations.

Objectifs

Le projet vise à :

  • réparer les dommages et augmenter la résilience à de nouvelles inondations;
  • restaurer la stabilité de l’escarpement;
  • protéger la pente boisée;
  • assainir les sols contaminés;
  • restituer les lieux au public.

Processus et échéancier

Phase 1

Décembre 2020 — Terminée

Installation de barrières de béton pour prévenir la chute possible de pierres provenant du muret longeant le sentier.

Phase 2

Été 2022 à l’été 2023

Réhabilitation de l’escarpement de la colline du Parlement.

  • Enlever la végétation à la base de l’escarpement.
  • Planter un couvert végétal résistant à l’érosion.
  • Construire des murs de soutènement.
  • Aplanir la pente.
  • Réparer et renforcer la paroi rocheuse naturelle exposée.
  • Replanter de la végétation pour restaurer l’aspect naturel de l’escarpement.

Ces travaux s’inscrivent dans le cadre des importants projets d’infrastructure de la CCN et sont financés par l’investissement de 52,4 millions de dollars annoncé dans le budget de 2020 du gouvernement du Canada.