Rideau Hall est la résidence officielle et le lieu de travail du gouverneur général du Canada depuis 1867.

C’est ici que vit la personne qui représente la Couronne au Canada; qu’elle s’entretient avec le chef du gouvernement canadien, accueille les dignitaires étrangers et exerce ses fonctions de chef d’État du Canada. Ce lieu patrimonial est aussi un lieu de rassemblement national où elle décerne distinctions et prix d’excellence. La résidence est désignée édifice du patrimoine fédéral classé par le Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine (BEÉFP).

Rideau Hall est la plus vaste résidence officielle de la région de la capitale du Canada et la seule ouverte aux visiteurs.

Des visites de la résidence, de la collection d’œuvres d’art qu’elle abrite et du domaine sont offertes toute l’année. Le domaine est ouvert au public en toute saison et il s’y tient un large éventail de concerts, de cérémonies, de célébrations et d’activités sportives.

Plus de détails sur la visite de la résidence et l’accès au terrain sur le site Web de Rideau Hall.

Historique

Une villa de style Regency

En 1838, Thomas McKay, un riche entrepreneur, a construit son élégante résidence familiale de 11 pièces en banlieue d’Ottawa. Les voisins surnommaient cet impressionnant bâtiment le « château McKay ».

Un premier locataire

Ottawa a été désignée capitale de la province du Canada en 1857. En 1864, le gouvernement du Canada cherchait une résidence de campagne dans la capitale pour le gouverneur général. Rideau Hall ne convenait pas; la maison était trop petite et trop loin du centre-ville. Le gouvernement l’a quand même louée à titre de résidence « temporaire » pour lord Monck, dernier gouverneur de l’Amérique du Nord britannique, de 1861 à 1867, et premier gouverneur général du Dominion du Canada, de 1867 à 1869.

Lord Monck n’aimait pas la maison, surtout parce que la colline du Parlement se trouvait à près de cinq kilomètres de distance, en empruntant une piste boueuse et défoncée. En dépit de ses plaintes et de celles de ses successeurs, Rideau Hall a été graduellement améliorée et, à la longue, acceptée comme siège permanent du gouverneur général.

La transformation

Au fil des ans, la taille et la complexité de la résidence ont évolué pour s’adapter à ses fonctions officielles variées. Rideau Hall était peut-être plus petite en 1864, quand le gouvernement du Canada la louait, mais le concept de domaine vice-royal existait déjà et a orienté les architectes chargés de sa transformation. Dès 1868, Rideau Hall a changé d’aspect.

De nos jours

Rideau Hall a joué un rôle historique et constitutionnel de premier plan au Canada depuis la Confédération. Cette demeure patrimoniale est la résidence officielle des gouverneurs généraux du Canada depuis plus de 150 ans.

Le bâtiment principal comporte quelque 175 pièces sur une superficie d’environ 8 825 mètres carrés (95 000 pieds carrés). Le domaine s’étend sur environ 32 hectares (79 acres), et on y trouve 27 édifices historiques, entourés de roseraies, de rocailles, de pelouses de cricket et de bosquets.

La CCN gère les bâtiments et les terrains de Rideau Hall depuis 1988. Au cours des années qui ont suivi, elle a établi des plans d’aménagement pour les bâtiments et les terrains, réalisé des mises à niveau essentielles et mené à bien divers projets d’entretien.

Le domaine

Le domaine de Rideau Hall est l’un des plus beaux paysages historiques du Canada. En 1998, la ministre du Patrimoine canadien l’a désigné paysage culturel d’importance historique nationale. Dans le respect de la tradition paysagère britannique, les terrains sont divisés en pelouses boisées, massifs de fleurs et aires de service, tandis que certains secteurs restent à l’état mi-sauvage.

Il y a des arbres remarquables à découvrir à cet endroit.

Même s’ils sont d’inspiration britannique, ces terrains ont un caractère tout à fait canadien. Au 19e siècle, on y trouvait tout ce qu’il faut pour aimer l’hiver, et les gouverneurs généraux de l’époque y faisaient avec leur famille de la raquette, du toboggan, du patin et du ski.

Le réaménagement de l’avant-cour

En 2017, le réaménagement de l’avant-cour par la CCN a représenté un investissement totalisant 9,95 millions de dollars. La zone d’arrivée reconfigurée de l’entrée principale satisfait depuis aux besoins fonctionnels et protocolaires d’aujourd’hui.

La part de la CCN dans cet investissement s’élevait à 8,45 millions de dollars et celle du Bureau du secrétaire du gouverneur général (BSGG) et de la Fondation Rideau Hall, à 1,5 million de dollars.

La Fontaine de l'espoir est en cours d'entretiens et d'inspections. Ses environs immédiats restent fermés pour assurer la santé et la sécurité des visiteurs.

La rénovation de la salle de bal

En 2021, la CCN a rénové la salle de bal en y investissant la somme estimative de 1,75 million de dollars. Les travaux visaient à résoudre certains problèmes structuraux urgents; à restaurer les éléments patrimoniaux en plâtre; et à moderniser les systèmes d’extinction des incendies.

Parmi les projets importants (réalisés récemment ou en cours), il y a les suivants :

  • la réparation des fondations de la cour de l’ambassadeur : 910 000 $;
  • le réalignement de l’égout sanitaire : 955 000 $;
  • le remplacement de la pompe à incendie et la mise à niveau des gicleurs : 965 000 $;
  • la conception et la construction d’un nouveau bâtiment de service réservé à l’entretien et au remisage, dans la zone de service, pour remplacer les bâtiments qui ont été démolis en 2016 : 7 millions de dollars.

Regard vers l’avenir

Les travaux, en bref

Les travaux à Rideau Hall font partie d’un vaste programme de préservation, d’entretien et de restauration à long terme des résidences officielles que gère la CCN. En juin 2021, celle-ci a mis en ligne un document intitulé Résidences officielles du Canada – Rapport sur l’état des actifs du portefeuille. Ce document donne le détail des investissements nécessaires pour remettre en état les résidences officielles du Canada.

Ce rapport indique que Rideau Hall est dans un état « moyen » et nécessite des travaux de s’élevant à plus de 100 millions de dollars. La résidence principale, en particulier, a besoin d’entretien à hauteur de 31 millions de dollars. Ce montant ne comprend pas le coût des travaux requis pour qu’elle satisfasse aux nouveaux codes du bâtiment et aux nouvelles exigences législatives.

Les travaux envisagés comprennent ce qui suit : 

  • des études et des mises à niveau en matière d’accessibilité universelle;
  • les améliorations de l’enveloppe du bâtiment, y compris le remplacement des fenêtres en bois et la réparation de la brique, des blocs et du stuc;
  • les travaux à la fondation et aux socles; 
  • le remplacement de la toiture en cuivre; 
  • le remplacement de la toiture à membrane; 
  • le remplacement des revêtements de plancher; 
  • le remplacement d’un monte-charge et d’un ascenseur; 
  • le remplacement du matériel de traitement de l’air de l’office; 
  • le remplacement du matériel de traitement d’air de la salle de la Tente 
  • des mises à niveau du système immotique;
  • le remplacement des panneaux électriques, du câblage et de luminaires;
  • le remplacement du système d’alarme incendie; 
  • le remplacement du revêtement de sol en bois dur.  

Plan directeur de Rideau Hall

En collaboration avec les principales parties prenantes, notamment la GRC et le BSGG, la CCN a entrepris l’élaboration d’un plan directeur pour cette propriété dont la complexité est unique. Ce plan sera fondé sur la vision à long terme pour Rideau Hall (2017-2067) et comprendra une stratégie d’accessibilité universelle.

De plus amples renseignements sur le plan directeur seront communiqués lorsqu’ils seront disponibles.