Cédric Williams

Gestionnaire, Programmes publics et communications (Parc de la Gatineau)

Le jeudi 8 août 2019, 11 h 00

Un de mes petits plaisirs est de profiter des magnifiques sentiers du parc de la Gatineau. Mais s’il y a un membre de ma famille qui apprécie une randonnée plus que moi, c’est mon chien Mikah.

Autant elle que moi sommes choyés par tous les sentiers qui sont disponibles au parc. Rien ne ferait plus plaisir à Mikah que de courir et d’aller où elle veut, mais je sais qu’il est important de la garder en laisse en tout temps. Mais il est important d’être conscient des risques auxquels nous et nos fidèles compagnons sommes exposés lors de nos excursions dans le parc. C’est justement pour réduire ces risques que la CCN a mis en place un règlement pour encadrer la présence des animaux de compagnie dans le parc.

Se promener l’été avec son chien

L’été, nos amis à quatre pattes peuvent nous accompagner sur plus de 165 kilomètres de sentiers dans le parc de la Gatineau.

Il n’y a que 3 sentiers où Mikah ne peut malheureusement pas venir avec nous :

⛔ Le sentier du lac Pink
⛔ Le sentier des chutes de Luskville
⛔ Le sentier du Mont-King

Se promener l’hiver avec son chien

Les activités hivernales sont la raquette, le ski de fond, le vélo d’hiver et la marche. Il y a quatre sentiers de marche 4 saisons où nous pouvons emmener notre fidèle compagnon poilu.

✔️ Le sentier de la Sucrerie
✔️ Le sentier Lauriault
✔️ Le sentier des Pionniers
✔️ Le sentier de P1 à P3

Protéger notre animal en restant sur les sentiers

C’est important pour Mikah, car en se promenant à l’extérieur des sentiers les risques d’être mordue par des tiques sont plus grands. Ce parasite peut l’infecter et lui transmettre la maladie de Lyme. C’est d’ailleurs, une bonne idée de vérifier nos vêtements et la fourrure de notre meilleur ami pour les tiques après la randonnée.

Notre animal en laisse aide à préserver le parc

Garder notre compagnon à quatre pattes en laisse contribue à la protection de la grande variété d’espèces de plantes et d’animaux dans le parc. Un animal qui circule à l’extérieur des sentiers peut endommager les plantes et les animaux sauvages habitant les territoires du parc. Les plantes qui se trouvent sous les pattes de Mikah seront piétinées et mal en point.

Les petits mammifères tels les écureuils, les mulots et les musaraignes, se font dérangés voir même menacés par la présence d’un chien qui gambade. D'ailleurs, plusieurs espèces d'oiseaux font leur nid au sol. Il suffit qu'un chien s’écarte du sentier pour les stresser. Ces derniers dépenseront leur réserve d’énergie dans un instinct de survie et pourraient éviter certains endroits dont ils ont besoin pour bien vivre. La survie de certaines espèces en péril présentes dans le parc dépend beaucoup du respect du règlement portant sur la présence des chiens dans le parc.

Garder notre compagnon en laisse est également important pour les autres usagers du parc. On a beau avoir l’animal le plus gentil au monde, ça n’empêche pas que d’autres peuvent avoir peur des chiens. Il est difficile de prévoir la réaction de notre animal en présence de certaines personnes.

Règlement sur les animaux

Au parc de la Gatineau, les espaces autorisés pour les animaux domestiques en laisse sont indiqués au moyen de panneaux de signalisation. Dans les espaces autorisés, le propriétaire doit retenir et avoir la maitrise de son animal domestique au moyen d’une laisse ou d’un harnais. La longueur maximale des laisses et harnais est de 2 mètres. Il est aussi de la responsabilité du propriétaire du chien de ramasser et de disposer correctement les excréments. Toute personne qui contrevient à ces règlements est passible d’une amende d'au moins 100 $ .

Bref…

Quand tous les propriétaires d’animaux domestiques respectent ces règles, Mikah, moi, vous et tout le monde, nous pouvons profiter des activités récréatives qu’offre le parc et contribuer à sa conservation pour longtemps.

Abonnez-vous à un ou plusieurs de nos bulletins