D’une superficie de 5,6 hectares, l’île Victoria est située dans la rivière des Outaouais, tout juste au nord du centre-ville d’Ottawa. C’est un lieu d’une grande importance pour les peuples autochtones de la région de la capitale nationale du Canada.

Historiquement, des activités industrielles, commerciales et résidentielles remontant à la fin des années 1800 ont eu cours sur l’île. Ces activités passées y ont contaminé le sol, l’eau souterraine, les sédiments et l’eau de surface. La CCN travaille actuellement au nettoyage des lieux, dont l’accès est fermé jusqu’en 2025 pour assurer la sécurité du public durant le projet.

Dernières nouvelles du projet

Les travaux d’assainissement dans le ravin du glissoir à bois du côté sud de l’île (phase 1) sont terminés. Le processus d’appel d’offres public et concurrentiel dans le cadre de la deuxième phase de décontamination est aussi terminé. La majeure partie des travaux devrait être réalisée entre octobre et décembre 2021.

À propos du projet

Des échantillons de sol prélevés sur l’île en 2017 ont révélé un taux élevé de contaminants. Pour assurer la sécurité à long terme des lieux, tant sur le plan de la santé humaine que sur celui de l’environnement, des travaux de décontamination ont dû être entrepris sur-le-champ.

Des mesures temporaires comprenant le recouvrement du sol et l’installation d’une clôture du côté ouest de l’île ont été prises au printemps 2018. Le recouvrement temporaire ne répondant pas aux exigences à long terme de protection de la santé humaine et de l’environnement, la CCN effectue d’autres travaux d’assainissement de l’environnement.

Processus et échéancier

Le projet d’assainissement à l’île Victoria a été lancé en 2019 et est toujours en cours.

Phase 1 — Terminée

Phase 2

Travaux à réaliser entre 2021 et 2022 :

  • Décontamination en profondeur dans les zones commerciales actuelles du côté ouest de l’île ou recouvrement performant aux endroits où la décontamination n’est pas réalisable sur le plan technique
  • Rétablissement de base du site, y compris la restauration de l’habitat aquatique dans le ravin du glissoir à bois

Phase 3

Travaux à réaliser entre 2022 et 2025 :

  • Élaboration d’un plan d’action pour l’assainissement des zones d’espaces verts existants sur les côtés est et ouest
  • Installation d’un recouvrement performant ou assainissement dans les zones d’espaces verts existants sur les côtés est et ouest

Au sujet de l’île

La région était déjà habitée par des peuples autochtones il y a 9 000 ans, et des peuples nomades s’y arrêtaient pour portager et faire du troc. Des preuves archéologiques indiquent d’ailleurs que la région était une plaque tournante commerciale animée voilà quelque 6 000 ans. Samuel de Champlain lui-même a été témoin de cérémonies à la chute des Chaudières (Akikodjiwan ou Kîshkâbikedjiwan) au début des années 1600.

La CCN a fait l’acquisition de la majeure partie de l’île Victoria dans les années 1960 et le reste, en avril 2018, de Services publics et Approvisionnement Canada.

L’île Victoria a une signification particulière pour les peuples autochtones du Canada. Dans le Plan de la capitale du Canada de 2017 à 2067, la CCN prévoit d’élaborer un plan directeur en partenariat avec la Nation algonquine anishinabée dans le but de créer dans la capitale un lieu revêtant une signification particulière à l’intention des peuples autochtones et de leurs traditions culturelles. Lorsque les travaux d’assainissement seront terminés, l’île Victoria sera rouverte au public afin qu’il puisse en profiter jusqu’à ce que le plan directeur de l’île soit élaboré et mis en œuvre.