L’île Victoria est un lieu d’une grande importance pour les peuples autochtones de la région de la capitale nationale du Canada. Cette propriété de 5,6 hectares est située dans la rivière des Outaouais, tout juste au nord du centre-ville d’Ottawa. La CCN en a acquis la majeure partie dans les années 1960 et le reste, en avril 2018, de Services publics et Approvisionnement Canada.

Historiquement, des activités industrielles, commerciales et résidentielles remontant à la fin des années 1800 ont eu cours à cet endroit. Ces activités antérieures ont contaminé le sol, l’eau souterraine, les sédiments et l’eau de surface de l’île.

Travaux de décontamination

L’île Victoria est fermée au grand public et à ses locataires. Des échantillons de sol prélevés sur l’île ont révélé un taux élevé de contaminants, ce qui requiert la décontamination immédiate des lieux pour en assurer la sécurité à long terme, tant pour la santé humaine que pour l’environnement.

Des travaux de recouvrement et l’installation d’une clôture temporaire du côté ouest de l’île ont été entrepris au printemps de 2018. Le recouvrement temporaire ne répondant pas aux exigences de protection à long terme de la santé humaine et de l’environnement, la CCN a entrepris d’autres travaux de décontamination environnementale.

À propos du projet

Les travaux se divisent en deux phases :

Achèvement prévu pour le printemps 2020 :

  • Décontamination de la pente du côté ouest
  • Autres évaluations environnementales du côté est
  • Élaboration d'un plan d'action pour l'assainissement des côtés est et ouest

En cours entre 2020 et 2025 :

  • Décontamination en profondeur ou recouvrement performant dans les zones commerciales actuelles du côté ouest où, pour des raisons techniques, la décontamination n'est pas faisable
  • Installation d'un recouvrement performant sur la superficie des parcs existants, sur les côtés est et ouest

Stabilisation de la berge (travaux terminés)

Le projet

À la suite des crues printanières de 2017 et 2019, la berge de l’île Victoria a été gravement endommagée et a subi une importante érosion, la perte de terrain étant particulièrement importante du côté nord. Les travaux de stabilisation visaient à rendre la berge plus résiliente en prévision des prochaines crues.

Les travaux comprenaient la stabilisation et la consolidation de la berge dans son état actuel. Le terrain perdu en raison des inondations passées n’a toutefois pas été rétabli.

La nature des travaux

De septembre à décembre 2019

  • Installation d’un filtre à limon, à 30 cm de la ligne d’eau
  • Nettoyage des lieux et enlèvement des débris
  • Reconstruction et renforcement de la berge, à l’aide d’enrochement et de végétation
  • Excavation de la crête du talus, pour en stabiliser les pentes jusqu’à la rivière
  • Installation d’une toile géotextile et d’un muret de soutènement
  • Plantation de végétation pour stabiliser la berge

Ces travaux s’inscrivent dans le cadre des importants projets d’infrastructure de la CCN et ont été financés par l’investissement de 55 millions de dollars annoncé dans le budget de 2018 du gouvernement du Canada.