Temps de lecture : environ 5 minutes

Bruce Devine

Gestionnaire principal, Installations et programmes

Saviez-vous que la CCN entretient la patinoire du canal Rideau depuis 1971? Cette dernière a pu être utilisée pour la première fois après que des membres du personnel de la CCN, pelles et balais en mains, eurent dégagé une petite partie de la glace près du Centre national des Arts. Au fil des ans, la patinoire s’est agrandie et nos connaissances en glaciologie (l’étude de la glace naturelle) se sont accrues.

Le personnel de la CCN sur la glace, face à la patinoire éclairée par le soleil.

Mon équipe à la CCN s’occupe de la patinoire du canal Rideau. Et comme il s’agit de la plus grande patinoire naturelle du monde, une reconnaissance officielle figurant dans le Livre Guinness des records, ce n’est pas une mince tâche. Nos équipes entretiennent la glace 24 heures sur 24 et offrent des installations et des services hors pair à plus d’un million de personnes qui visitent la patinoire chaque année.

Et maintenant : Quand est-ce que la patinoire va ouvrir?

Avant d’entrer dans les détails de la fabrication de la glace, répondons à la question qui nous brûle les lèvres : quand est-ce que la patinoire du canal Rideau va ouvrir?

En règle générale, la saison de patinage dure du début de janvier au début de mars, mais l’ouverture de la patinoire dépend des conditions météorologiques. La patinoire est ouverte au public dès qu’une glace de bonne qualité a atteint une épaisseur d’au moins 30 cm. Pour cela, nos experts de la glace ont besoin d’environ 10 à 14 jours consécutifs de temps froid (-10 °C à -20 °C).

Changer l’eau en glace

Le travail d’aménagement de la patinoire débute bien avant la saison de patinage. Vers la mi-octobre, Parcs Canada draine le canal Rideau en ouvrant les valves aux écluses d’Ottawa, près de la colline du Parlement.

Nous installons alors :

  • des vestiaires;
  • des toilettes;
  • des escaliers;
  • des rampes pour les véhicules;
  • des rampes d’accès universel;
  • des poutres aux écluses en vue de relever le niveau de l’eau à la hauteur requise pour le patinage.

Lorsque le froid s’installe, nous laissons la nature faire son œuvre. L’eau du canal commence à refroidir, elle se contracte et son niveau s’abaisse. Quand l’eau atteint une température uniforme de 2 °C, de la surface jusqu’au fond, elle commence à se cristalliser et à prendre de l’expansion. Les cristaux de glace étant moins denses que l’eau, ils remontent à la surface et forment une couche gelée.

Comprendre le processus de formation de la glace nous aide à obtenir la surface idéale pour le patinage et à l’entretenir.

Le tronçon du centre-ville de la patinoire du canal Rideau, avec la colline du Parlement et l’édifice du Sénat du Canada en arrière-plan.

Une fois que la couche de glace s’est formée, l’équipe de forage se sert d’une vrille pour prélever des échantillons de glace. Nous utilisons des « carottes de glace » pour mesurer l’épaisseur et vérifier la qualité de la glace. Lorsque les tests quotidiens démontrent qu’elle est suffisamment dure et épaisse (30 cm) pour assurer la sécurité des patineurs, les drapeaux verts sont hissés et les 35 entrées de la patinoire sont ouvertes.

Glace transparente et glace blanche

Les glaces ne se valent pas toutes. Selon le temps qu’il fait, différents types de glace se forment sur la patinoire du canal Rideau. Il existe deux grands types de glace : la transparente et la blanche.

La glace transparente offre la surface de patinage idéale parce qu’elle contient moins de bulles d’air et qu’elle est beaucoup plus solide. Incolore, cette glace se crée naturellement lorsque la température est assez basse et que des cristaux se forment sous la surface gelée. Depuis nos débuts, nous nous fondons sur les lignes directrices sur la sécurité de la glace établies par M. Nirmal Sinha, Ph. D., chercheur au Conseil national de recherches du Canada et chef de file mondial en glaciologie. Selon M. Sinha, il faut une épaisseur de 30 cm de glace transparente pour que la patinoire puisse être ouverte au public.

Le personnel mesure une carotte de glace, extraite du canal gelé.

La glace blanche est trouble et peut renfermer beaucoup de bulles d’air. Elle se forme lorsque la neige tombée se mélange à l’eau et gèle. Un deuxième type de glace blanche peut être fabriquée en arrosant la surface de la glace existante. En 2007, nous avons fait appel à la firme BMT Fleet Technology pour approfondir nos connaissances et améliorer nos méthodes. La firme a réalisé une étude et constaté que la glace arrosée, dans certaines conditions, peut être aussi solide que la glace transparente. Cette méthode d’arrosage permet d’atteindre l’épaisseur désirée plus rapidement en début de saison.

Des partenariats conclus avec de grands spécialistes nous permettent d’assurer un entretien de pointe. Ce savoir-faire contribue à l’amélioration de l’état de la glace et à la sécurité des patineurs. Je suis fier d’affirmer que nous disposons maintenant d’une expertise interne pour améliorer constamment la glace de la patinoire.

Une question de poids

En plus de surveiller l’épaisseur et la composition de la glace, nous veillons aussi à ce qu’il n’y ait pas trop de poids à la surface. Il faut se rappeler que la patinoire est en fait une couche de glace flottant sur une masse d’eau. Le poids de la foule, de la neige et du matériel de déneigement doit être réparti pour que la glace reste sécuritaire. L’équipe d’inspection surveille le mouvement vertical de la glace. Si celle-ci s’enfonce, c’est qu’il y a trop de poids à la surface à cet endroit.

Le personnel d’entretien pompe l’eau à la surface de la patinoire du canal Rideau recouverte de neige.

La neige est l’ennemie de la glace. Lorsque la neige s’accumule, elle forme une couche isolante sur la glace qui en érode la surface. De plus, le poids de la neige contribue également à l’abaissement de la surface. C’est pourquoi l’équipe d’entretien se hâte de déneiger la patinoire à l’aide de chasse-neige et de grattoirs après une chute de neige.

Déneiger ne suffit pas à faire du canal Rideau la plus grande patinoire du monde. Une fois que la surface est déneigée, on balaie et on arrose la glace pour la rendre lisse et éliminer

les fentes et les fissures. On répète le processus tous les soirs, lorsque la météo le permet, afin de pouvoir offrir une surface sécuritaire aux patineurs matinaux.

Voici venue une autre belle saison sur la glace!