Au Canada, il existe plus de 1 000 espèces de pollinisateurs, dont font partie, entre autres, les abeilles indigènes; les mouches; les papillons, diurnes et nocturnes; les coléoptères; les oiseaux et les fourmis. En transportant le pollen d’une fleur à l’autre, ils aident les plantes à se reproduire. Ils contribuent ainsi à la santé des écosystèmes – et à la production de nos aliments!

Malheureusement, les populations de pollinisateurs sont en déclin, car ils font face à de grandes difficultés : perte d’habitat, pesticides, maladies, impact du changement climatique...

Un bon moyen de les aider à surmonter ces difficultés consiste à planter des végétaux qui leur sont favorables et à restaurer les secteurs naturels. La CCN maintient aussi certains secteurs dans un état naturalisé et, à plusieurs endroits, a adapté la tonte des herbes hautes de manière à favoriser la biodiversité.

De nombreux bienfaits

Les habitats restaurés fournissent aux pollinisateurs le nectar, le pollen et la protection dont ils ont besoin pour s’épanouir. En échange, ils nous procurent de nombreux bienfaits et propagent les plantes très utiles à l’agriculture durable et aux êtres humains.

Réintroduire des plantes indigènes limite la prolifération des espèces exotiques envahissantes. Ces indésirables peuvent causer de graves dommages économiques, sociaux et environnementaux!

Les habitats restaurés donnent la chance de sensibiliser la population à la conservation de la nature et de la biodiversité sur les terres de la CCN, et de mobiliser les citoyens. En outre, ce projet donne à des groupes communautaires et à des organisations non gouvernementales de la région l’occasion de participer à des activités de surveillance et de restauration futures.

Impliquez-vous

À la maison, vous pouvez aider les pollinisateurs en ayant un jardin orné de diverses plantes indigènes et exempt de pesticides. N’oubliez pas d’y planter des asclépiades, car c’est tout ce que mange la chenille du papillon monarque.

Le saviez-vous? Vous aiderez iNaturalist.ca à surveiller les pollinisateurs en ajoutant vos observations et vos photos de papillons, bourdons et autres insectes sur le site Web de cette organisation.