Clara Pronovost

Agente d’information

Une femme et un chien en laisse se promenant sur un sentier du parc de la Gatineau

On connaît tous les sentiers populaires du parc de la Gatineau : le sentier du Lac-Pink, du Mont-King et Champlain. Or, parce qu’ils sont si connus, ces sentiers sont victimes de leur succès. Stationnements complets, déchets au sol, fréquentation élevée sont autant de facteurs qui contribuent à rendre l’expérience des visiteurs moins agréable.

Cet été, je me suis donc mise au défi d’explorer des endroits moins connus du parc en compagnie de ma chienne, Maya. Direction : le lac Lusk via les sentiers 50, 55 et 54.

Préparer son expédition : la clé du succès

Depuis toujours, je prépare mes expéditions de la même façon. Voici mes astuces, en trois étapes, pour une randonnée réussie :

  1. Je m’assure d’avoir en main la carte des sentiers du parc que je visite. C'est essentiel. Procurez-vous celle du parc de la Gatineau au Centre des visiteurs ou en ligne, ici. Parce que j’aime marcher avec Maya, je vérifie toujours si les chiens sont admis sur le sentier que je désire parcourir.
  2. Dans mon sac à dos, j’apporte de l’eau et de la nourriture, un sifflet, des allumettes, une lampe de poche et des vêtements chauds.
  3. Avant de partir, je regarde les prévisions météo. Je porte plusieurs couches de vêtements afin d’être prête à affronter les caprices de dame Nature.

Comment se rendre

Le point de départ du sentier que j’ai choisi se trouve au stationnement de la plage Parent, dans le secteur du lac Philippe. Il faut environ 40 minutes en voiture pour y arriver à partir du centre-ville d’Ottawa ou Gatineau (mais ça vaut le détour, promis!) L’été, ce stationnement est payant. Sitôt arrivée, je mets Maya en laisse.

À proximité du stationnement, on trouve une toilette, des tables de piquenique et une structure de jeux, mais les chiens ne sont pas permis. Même si nous n’avons pas pu profiter de ces services, je recommande aux familles d’y faire un arrêt, car c’est un très bel endroit!

C’est un départ

Ensemble, nous nous aventurons sur le sentier 50, la promenade du Lac-Philippe. Après environ 800 m de marche, nous tournons à droite sur le sentier 55, le chemin du Lac-Taylor.

Au loin, j’aperçois une affiche qui indique la présence d’ours dans le secteur. Pas de surprise : l’ours noir est chez lui dans la forêt. Je suis prête à faire demi-tour au besoin.

Le sentier 54 et une pause bien méritée

Pas plus de 2 km plus loin, juste avant le relais Renaud, nous arrivons à l’intersection du sentier 54.

Cette portion de la randonnée est, à mon avis, la plus agréable! On se retrouve soudainement dans le bois, entourées de pruches du Canada, d’érables à sucre, de chênes rouges, de pins blancs et de hêtres à grandes feuilles. Nous marchons pendant quelques kilomètres sur le sentier 54, jusqu’à ce qu’on aperçoive le lac Lusk. Wow! La vue est à couper le souffle. Il nous aura fallu près d’une heure pour arriver ici.

Nous nous installons sur le gazon, pas trop près du rivage pour ne pas déranger la faune qui y réside et le couple de randonneurs arrivés avant nous. Quel moment paisible! J’écoute les oiseaux chanter et je savoure ma collation, le sourire aux lèvres. Maya aussi semble sourire... la gâterie que je lui ai apportée y est pour quelque chose. Je prends une bonne gorgée d’eau et en verse à Maya dans la gamelle que j’avais mise dans mon sac à dos. Elle aime que je sois bien préparée.

Comme il n’y avait pas de poubelle sur place, j’ai pris l’emballage de ma barre tendre et mon cœur de pomme et les ai tous deux remis dans mon sac.

Le chemin du retour

Bien reposées, nous reprenons la route en sens inverse. Au total, nous aurons parcouru environ 7,5 km cette journée-là. Sur le chemin du retour, Maya fait ses besoins. Je les ramasse et les mets dans un sac afin d’en disposer à la maison.

Nous aurions aussi pu prolonger notre aventure en arpentant l’une des deux boucles des sentiers 54 et 50. La petite boucle fait 9,6 km, et la grande en fait 10,7. Ce sera pour une prochaine fois.

Retour sur une belle journée

Maya et moi avons adoré notre journée. Le secteur du lac Philippe est magnifique, mais surtout paisible. Le parc de la Gatineau est vraiment l’endroit idéal pour les amateurs de plein air qui veulent pratiquer des activités récréatives dans le respect de l’environnement.

Pour mes prochaines expéditions, je partirai encore à la découverte de sentiers moins populaires. En voici quelques-uns qui se trouvent sur ma liste :

  • le sentier 56 (départ au stationnement de la plage Parent, 18,1 km aller-retour ou 13 km si vous faites demi-tour au belvédère du Lac-Mud);
  • le sentier 72 jusqu’au relais Brown (départ au stationnement P17, 5 km aller-retour);
  • les sentiers 52 et 57 jusqu’au lac Brown (départ au stationnement au P17, 6,3 km aller-retour).

Bonne randonnée!