Nous protégeons et restaurons les berges situées sur les terrains de la CCN.

Nous nous sommes engagés à l’égard de deux mesures et de quatre indicateurs liés à l’objectif « Lacs et cours d’eau vierges ».

Les mesures que nous prenons

Chaque mesure est assortie d’un ensemble d’indicateurs, comportant des cibles claires, concrètes et mesurables, qui permettent d’évaluer la réussite. Le Rapport annuel 2019-2020 présente l’état d’avancement de chacune d’elles.

5.1 Prioriser et restaurer les berges sur les terrains de la CCN

Réaliser une évaluation des sites archéologiques menacés se trouvant sur les terrains riverains de la CCN | En voie de réalisation

  • Nous avons lancé la phase 1 de l’évaluation en 2019. Elle comprenait la vérification de 24 sites, de même que de la surveillance et des fouilles à plusieurs sites.
  • La phase 2 comprendra de la surveillance continue et des fouilles de préservation. Elle prévoit aussi l’établissement de partenariats pour préserver des sites archéologiques menacés.

Recenser et prioriser les berges qui doivent être restaurées | ⬤ En voie de réalisation

  • Nous avons recensé et priorisé toutes les berges dégradées situées dans le parc de la Gatineau, sur les terrains urbains du Québec et sur les terrains des résidences. Nous avons aussi recensé et priorisé toutes celles qui se trouvent dans la Ceinture de verdure et sur les terrains urbains de l’Ontario.
  • Nous avons élaboré un plan de restauration pour une section du ruisseau des rapides Black. Ce plan permettra d’établir une zone tampon de 30 mètres près de la berge du ruisseau.

Stabiliser et restaurer au moins 25 % des berges hautement prioritaires | En voie de réalisation

  • Nous avons restauré la berge à la résidence du lac Mousseau au moyen de plantes indigènes en 2019.
  • Au parc de la Gatineau, des travaux de restauration seront réalisés au lac Meech et se dérouleront parallèlement aux travaux de réfection de la route de la municipalité.
  • Les travaux de restauration de la berge de l’île Victoria sont en cours. En 2019, nous avons reconstruit une section de 300 mètres de la berge nord afin qu’elle résiste mieux aux inondations futures.
  • Nous avons restauré plusieurs sections de la berge qui longent la promenade SirJohnA.Macdonald. Ces travaux visent à protéger l’habitat riverain et le sentier.

5.2 Continuer d’établir des zones tampons riveraines sur les propriétés louées

Tous les nouveaux baux comprennent des mesures de protection des berges | En voie de réalisation

  • Les locataires de propriétés agricoles doivent suivre les pratiques exemplaires du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario et des offices régionaux de protection de la nature. Ces pratiques comprennent d’établir une zone tampon d’au moins trois mètres le long des plans d’eau, des étangs, des ruisseaux, des fossés et des cours d’eau.
  • Pour tous les autres types de location, des mesures de protection des milieux riverains doivent être prises pour tout projet réalisé sur les terrains adjacents à la berge.

LÉGENDE :

En voie de réalisation : Les travaux relatifs à cette mesure ont débuté; le projet est en voie d’être terminé à temps, et la cible, en voie d’être atteinte.
Retard : Les travaux relatifs à cette mesure ont débuté, mais des problèmes sont survenus et ont entraîné le report de la date d’échéance du projet ou rendront difficile l’atteinte de la cible.
Cible non atteinte : La cible relative à cette mesure ne sera pas atteinte ou n’a pas été atteinte.
Travaux à venir : Les travaux relatifs à cette mesure n’ont pas encore débuté.