Jonathan Bruderlein, cofondateur de Farm Fresh

Jonathan Bruderlein


Jonathan et Jolianne, cofondateurs de Farm Fresh, posant devant un champ avec leur enfant.

Ma femme et moi dirigeons une ferme de la CCN appelée Farm Fresh [site en anglais]. Bien que nous ne soyons pas issus du milieu agricole, nous avons une histoire qui mérite d’être racontée. Je me suis lancé dans l’agriculture pour des raisons environnementales. Je cherchais un moyen de contribuer de façon tangible à la préservation de notre planète par mon travail.

La production alimentaire et l’environnement

Pendant mes études à McGill, j’ai fait du bénévolat dans une coopérative d’aliments biologiques, puis j’ai commencé à travailler dans quelques fermes au cours de ma deuxième session. Alors que je réfléchissais à ma spécialisation, je suis tombé sur un programme sur la production alimentaire et l’environnement. Comme il correspondait parfaitement à ce que je voulais accomplir, je suis allé sur le campus agricole et je me suis lancé dans l’agriculture.

Matériel agricole tiré par des chevaux dans un champ

L’agriculture exige que vous portiez plusieurs chapeaux; il ne s’agit pas seulement de faire pousser des aliments. Il faut aussi être en mesure de diriger une entreprise et de gérer les finances et les employés. Pendant notre dernière année d’université, ma femme et moi avons élaboré un plan d’affaires pour notre future ferme. Lorsque nous avons obtenu notre diplôme, nous avons mis notre plan à exécution et nous avons démarré notre première ferme dans les Cantons de l’Est, au Québec. Il s’agissait d’une ferme incubatrice, c’est-à-dire un terrain où les gens peuvent louer une petite parcelle et avoir accès à du matériel agricole et à des serres. Nous avons exploité cette ferme pendant environ sept ans, puis nous avons loué d’autres fermes.

Un changement de direction

À ce moment-là, nous étions prêts à prendre une pause de l’agriculture. Nous avons résilié notre bail, vendu notre équipement et gardé un conteneur d’expédition rempli d’articles dont nous aurions besoin pour démarrer notre prochaine exploitation. Nous avons transformé notre camion de livraison en campeur et sommes partis pour une aventure familiale à travers les États-Unis et le Canada avec notre fils de trois ans.

Campeur

Ce que nous pensions être un congé sabbatique d’un an s’est transformé en un congé sabbatique de trois ans. Au cours de ce voyage, nous avons réalisé que nous voulions toujours être agriculteurs, mais que nous voulions aussi profiter de la proximité de la ville. C’est alors qu’un ami agriculteur qui travaillait à la CCN à l’époque nous a parlé des possibilités d’exploitation agricole dans la Ceinture de verdure. C’était une suite logique pour notre famille. Nous avons visité une dizaine de propriétés et avons trouvé notre ferme sur le chemin Ramsayville en mars 2020.

Bâtir notre communauté

Nous avons passé beaucoup de temps à aménager la ferme, et nous avons ouvert notre magasin de la ferme en août. Dès l’hiver, 225 familles s’étaient inscrites à notre programme d’agriculture soutenue par la communauté (ASC), ce qui était très encourageant. L’année dernière, nous avons cultivé et vendu plus de légumes qu’en sept ans dans notre ancienne ferme!

À partir de novembre, nous proposons un programme de paniers ASC pour l’automne et le début de l’hiver. Chaque panier comprendra des carottes, des betteraves, des choux, des courges, des pommes de terre, des oignons, du chou frisé et autres légumes.

La récolte des oignons et des carottes

La nourriture peut nourrir le corps, mais l’agriculture peut nourrir l’âme et l’esprit à une époque où nous vivons de plus en plus une existence numérique. Les gens aiment pouvoir s’arrêter à notre ferme et voir la terre d’où proviennent leurs légumes. À la fin du mois de septembre, nous avons invité le public à notre festival de récolte de carottes où nous nous sommes réunis pour récolter des carottes, accompagnés de musique et d’un camion-restaurant.

En août, nous avons célébré le mois du mieux-être en organisant diverses activités chaque semaine, notamment un atelier de pizza au levain, des séances de yoga gratuites, des ateliers de mise en conserve et un cours sur la cueillette de produits sauvages.

Une combinaison d’ancien et de nouveau

Nous nous sentons très bien accueillis dans notre nouvelle communauté. Nous avons rencontré Ed Ramsay, qui est né ici. Il a eu 90 ans cette année, et chaque fois que ses enfants sont en ville, ils viennent tous ensemble nous rendre visite. Nous aimons qu’il nous raconte ce que c’était que de grandir à la ferme.


La grange de notre ferme a été construite à la fin des années 1800 pour élever du bétail. Nous nous sommes associés à la CCN pour réhabiliter notre grange et la remettre en service. Lorsqu’elle sera terminée, elle comprendra des chambres froides, un kiosque de vente et un espace de travail. Notre nouvelle communauté se montre très enthousiaste à nous aider à concrétiser ces changements.

L’agriculture à grande échelle est très efficace, mais nous voulons montrer aux gens que les petites fermes locales ont un but, celui de rassembler la communauté et de l’aider à découvrir la terre qui nous nourrit.


Les fermes de la Ceinture de verdure sont un symbole des traditions rurales du Canada, et elles offrent un exemple de la façon de pratiquer une agriculture viable et diversifiée dans un milieu quasi urbain.