Chaque automne, des centaines de milliers de visiteurs de Gatineau, Ottawa et d’ailleurs se donnent rendez-vous au parc de la Gatineau. Favori des visiteurs et des résidents – et pour cause – ce populaire parc de conservation atteint souvent sa capacité d’accueil pendant le Coloris automnal.

Voici quelques conseils pour une vivre expérience optimale et sécuritaire.

1. Visitez le parc en semaine

Les habitués du parc se tiennent loin du secteur des promenades pendant les weekends du Coloris automnal. Ils savent qu’elles sont très fréquentées et que la circulation ne leur permettra pas de vivre l’expérience qu’ils recherchent.

Si vous le pouvez, visitez plutôt le lac Pink, le domaine Mackenzie-King ou le mont King en semaine. Sachez toutefois que durant le Coloris automnal, les promenades du parc sont réservées au transport actif tous les jours jusqu’à midi. Les véhicules motorisés peuvent emprunter les promenades tous les jours, de midi jusqu’à 30 minutes après le coucher du soleil.

2. Prenez la navette gratuite de la CCN

Tout le monde n’a pas le loisir de choisir le moment de sa visite au parc. Si vous vous y rendez la fin de semaine et que vous souhaitez visiter le secteur des promenades, la navette gratuite est la solution parfaite. En 2020, le circuit de cinq arrêts mène directement des centres-villes d’Ottawa ou Gatineau au lac Pink et au domaine Mackenzie-King. Le port du masque est obligatoire à bord de la navette, et les places y sont limitées. Premier arrivé, premier servi.

Attention : le service de navette prévu au parc de la Gatineau les 26 et 27 septembre est annulé en raison des restrictions de santé publique liées à la pandémie. Le service de navette sera évalué avant chaque fin de semaine avec les autorités de santé publique et la STO. Il pourrait aussi être annulé à tout moment en raison du mauvais temps.

Un autobus de la Société de transport de l’Outaouais qui sert de navette pour le Coloris automnal.

C'est probablement le seul moyen, à l’exception du transport actif, qui vous assurera d’accéder aux destinations vedettes du secteur des promenades. Les stationnements qui s’y trouvent, particulièrement celui du lac Pink, ne sont pas très grands et sont rapidement bondés.

3. Explorez des destinations moins fréquentées

Les secteurs en périphérie du parc sont moins fréquentés, mais tout aussi pittoresques. Ils ont l’avantage d’offrir une expérience plus paisible aux visiteurs. Le feuillage y est bien différent de celui du secteur des promenades.

Une ballade à l’est et à l’ouest du parc permet de prendre du recul et d’avoir une vue d’ensemble sur les collines du parc tout en découvrant Chelsea, La Pêche et Pontiac. À vélo comme en voiture, soyez prudents, partagez la route et respectez le Code de la sécurité routière du Québec.

Direction : l’est du parc (Chelsea, Wakefield et La Pêche)

De Gatineau, en voiture, empruntez l’autoroute A-5 vers le nord pour profiter des points de vue magnifiques sur les forêts du parc et plus généralement sur les collines de l’Outaouais. À vélo, empruntez plutôt la route 105.

Le secteur de la Vallée du ruisseau Meech est accessible à partir du chemin Cross Loop, à la sortie 24, ou encore du chemin Pine, à partir de la route 105. Le secteur de Wakefield se rejoint par la sortie 28. Quant au secteur du lac Philippe, il faut prendre la route 366 vers l’ouest, à partir de la sortie 28.

Ce trajet comprend des attraits culturels et naturels se trouvant dans le parc ou à sa périphérie.


Vallée du ruisseau Meech
, Chelsea

Cette vallée offre un magnifique paysage agricole comprenant un pont couvert. On y propose, sur le chemin Cross Loop, un circuit d’interprétation sur l’histoire de la colonisation des lieux. Le stationnement P16 donne accès au sentier 50, praticable à pied et à vélo.

La vallée du ruisseau Meech en automne. On y voit un pont couvert, des meules de foin et des arbres au feuillage ocre et orangé en arrière-plan.

Wakefield, municipalité de La Pêche

Le village touristique de Wakefield est une destination en soi. On y retrouve le Moulin Wakefield et un magnifique pont couvert. Le stationnement P17 relie les sentiers 53 et 72, et donne accès à un réseau de sentiers partagés, praticables à pied et à vélo de montagne.

Le secteur du lac Philippe, municipalité de La Pêche

Ce secteur donne accès à des aires de piquenique et à un réseau de sentiers de randonnée et de vélo de montagne. On y trouve notamment les sentiers 51 (départ au P19), 55 (départ à Breton) et 50 (départ à Parent). Les plus aventureux pourront faire une randonnée jusqu’à la caverne Lusk (via les sentiers 50 ou 54).

Le lac Philippe en automne avec des arbres au feuillage ocre et orangé en arrière-plan.

En automne, ce secteur est sous-utilisé et, comme il compte de vastes stationnements aménagés pour les plages, sa capacité d’accueil est très grande. Ses paysages enchanteurs sont observables à partir des berges du lac. Si vous avez un faible pour les paysages d’automne qui se reflètent sur l’eau, il faut absolument découvrir le lac Philippe durant le Coloris automnal. Le camping est ouvert jusqu’à l’Action de grâce. Pourquoi ne pas y louer un prêt-à-camper ou y planter votre tente?

Direction : l’ouest du parc (Pontiac)

De Gatineau, en voiture ou à vélo, empruntez la route 148 vers l’ouest. Ce trajet offre de magnifiques panoramas sur l’escarpement d’Eardley.

La chute de Luskville, municipalité de Pontiac

Ce secteur permet d’accéder aux aires de piquenique de la Chute-de-Luskville et de la Colline-Church, et au sentier de la Chute-de-Luskville. Le sentier compte deux belvédères, une tour à feu et des panneaux d’interprétation. Il offre un panorama magnifique entre la rivière des Outaouais et l’escarpement d’Eardley.

La chute de Luskville en automne, avec des arbres au feuillage rouge et orangé et des champs en arrière-plan.

L’indécision vous ronge? Faites le tour du parc !

Il est possible de faire une boucle d’environ 70 km autour du parc en voiture. Le long du parcours les paysages magnifiques des municipalités de Chelsea, La Pêche et Pontiac s’offrent à la vue, et ce, au cours d’une même balade.

Les cyclistes les plus aventureux peuvent aussi faire un circuit semblable autour du parc, en empruntant les chemins municipaux plutôt que l’autoroute A-5, qui n’est pas praticable à vélo.

Attention :

  • Le chemin Eardley-Masham, qui relie les municipalités de La Pêche et de Pontiac, est en gravier sur environ 8 km.
  • Le secteur du lac la Pêche, accessible en été par le chemin Eardley-Masham, est fermé à partir de l’Action de grâce. Cette fermeture saisonnière n’a pas d’impact sur la boucle, qui demeure accessible à l’année.

Du cœur de la capitale à la paisible Ceinture de verdure, et même au-delà, de nombreux endroits uniques et fascinants se prêtent aussi à la contemplation des couleurs de l’automne. La région recèle des trésors à l’abri des foules; surtout à l’extérieur du parc, où il est beaucoup plus facile de rester à une saine distance des autres.